Une fausse victime du Bataclan jugée pour escroquerie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une fausse victime du Bataclan jugée pour escroquerie

Publié le 01/12/2017 à 08:07 - Mise à jour à 08:13
© DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Cédric R. un homme qui s'était fait passer pour une victime du Bataclan, est jugé ce vendredi pour escroquerie. Il avait été très loin dans les détails tragiques de son histoire, mais a finalement été repéré. Il risque cinq ans de prison pour avoir tenté d'escroquer le fonds de garantie des victimes.

Cédric R. avait fait le tour des médias après le 13 novembre 2015, racontant comment il avait vécu l'attentat du Bataclan. Sauf qu'il n'y était pas. Il devrait en revanche se rendre ce vendredi 1er décembre au tribunal correctionnel de Versailles pour répondre de tentative d'escroquerie.

L'ambulancier et sapeur-pompier de 27 ans a en effet essayé d'obtenir 30.000 euros auprès du Fonds de garantie permettant l'indemnisation des victimes. Un cas qui n'est pas isolé mais qui dénote par l'application dont a fait preuve le jeune homme pour "devenir" une victime du Bataclan.

Avant même l'assaut de la BRI et du Raid dans la salle de concert, il s'était précipité sur place depuis son domicile des Yvelines et avait rejoint les personnes retranchées dans les bars. Cédric R. s'était par la suite fait connaître en livrant à l'AFP un récit particulièrement émouvant.

Voir: Bataclan: Cédric hanté par "cette femme enceinte qui a pris des balles" à sa place

Il y évoquait une femme enceinte qui avait pris une balle à sa place (l'une des incohérences qui éveilleront les soupçons), "la voix de merde du répondeur d'attente des flics qui tourne en boucle dans ma tête", l'homme dont-il "a vu l'âme partir" et celui qu'il a prétendu avoir aidé.

Il ira jusqu'à se faire tatouer une Marianne pleurant du sang devant le Bataclan. "C'est gravé en moi maintenant", expliquait -il. Il se rapprochera de l'association de victimes Life for Paris, participant à des "apéros thérapeutiques", avant de se voir prier de partir, son récit ayant éveillé les soupçons.

Lire aussi: Dany Machado d'"Incroyable Talent" reconnaît avoir inventé son ami mort au Bataclan

L'homme quittera par la suite la métropole pour Nouméa, dont-il est revenu en octobre et a alors été arrêté.

Menteur motivé par l'appât du gain ou mythomane convaincu par ses propres affabulations, Cédric R. risque quoi qu'il en soit jusqu'à cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende. Dans plusieurs cas similaires, la justice a déjà prononcé des peines de prison ferme.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La fausse victime du Bataclan jugée ce vendredi avait livré un pseudo-récit poignant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-