Une femme en fauteuil roulant violée dans un centre de rééducation par un patient

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une femme en fauteuil roulant violée dans un centre de rééducation par un patient

Publié le 23/07/2019 à 13:28 - Mise à jour à 14:00
© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été placé en détention provisoire suite à une accusation de viol en juin dernier par une femme de 32 ans. La victime et l'homme qu'elle désigne étaient tous les deux en fauteuil roulant, et patients d'un centre de rééducation de la région parisienne.

Elle devait quitter le centre médicalisé deux jours plus tard: une femme de 32 ans a déposé plainte en juin dernier à la gendarmerie pour un viol subi dans les murs du centre de rééducation de Jacques-Arnaud de Bouffémont dans le Val-d’Oise. Le suspect désigné est un autre patient.

Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 5 au 6 juin. La victime déclarée, admise dans le centre au début de l’année après un accident de moto, ne pouvait toujours se déplacer qu’en fauteuil roulant, même si elle avait retrouvé l’usage de ses jambes après des mois passés allongée.

Comme le rapporte La Gazette du Val d’Oise (voir ici), un patient du même service, lui aussi dans un fauteuil roulant, se serait jeté sur la trentenaire, l’aurait maintenu par le coup avant de la violer et de repartir, laissant la malheureuse terrifiée.

Lire aussi - Viol en réunion par des rugbymen: bientôt la tenue d'un procès?

La jeune femme n’a pas évoqué immédiatement cette agression. Ce n’est que le lendemain, lors d’un entretien avec un psychologue, qu’elle va fondre en larmes et témoigner de sa nuit d’horreur.

Le violeur présumé, âgé de 30 ans, a été arrêté, placé en garde à vue puis en détention provisoire. Il a été mis en examen pour viol.

Toujours selon la presse locale, le centre de rééducation a refusé de réagir à cette affaire mais aussi au témoignage de la femme qui estime que d’autres agressions auraient été passées sous silence.

Voir aussi:

Nancy: les parents d'un bébé d'un an soupçonnés de viol, tortures et meurtre

Violée par 5 mineurs: le débat sur l'âge de la responsabilité pénale relancé en Allemagne

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime, tout comme son agresseur, se trouvait en fauteuil roulant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-