Une femme morte retrouvée dans un puits à côté d'un château dans l'Essonne

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une femme morte retrouvée dans un puits à côté d'un château dans l'Essonne

Publié le 16/06/2018 à 14:27 - Mise à jour à 14:31
© JEROME VALLETTE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le cadavre d'une femme a été retrouvé au fond d'un puits, les pieds attachés, jeudi. Les faits se déroulent à deux pas du château de Leuville-sur-Orge, une propriété appartenant à la Géorgie.

C'est une découverte sordide qui fait éclater une affaire encore bien mystérieuse. Jeudi 14, le corps d'une femme a été retrouvé au fond d'un puits non loin d'un château en Essonne. La victime avait les pieds attachés et n'avait avec elle aucun papier d'identité.

Selon les premiers éléments de l'enquête dévoilés par le quotidien Le Parisien, le cadavre a été retrouvé à proximité du château de Leuville-sur-Orge dans l'Essonne. Les lieux sont la propriété de l'Etat de Géorgie et des travaux devraient transformer prochainement cet espace en centre culturel franco-géorgien.

La victime serait probablement une riveraine des lieux. Le "domaine des Géorgiens" est en effet habité par quelques résidents permanents. Or, c'est un voisin qui a découvert la femme expliquant qu'il avait constaté que la porte d'un des logements était ouverte. Cette information n'a pas encore été confirmée par le parquet qui admet cependant être sur la piste d'une habitante des lieux. Parquet qui confirme, en outre, que le corps ne portait aucune trace de violence. Le Parisien explique que la victime, s'il s'agit bien de la voisine, souffrait de troubles psychologiques. Séparé de son mari géorgien, elle habitait toujours le domaine.

Lire aussi - Justice: il avait jeté sa victime nue dans un puits après l'avoir violée

L'enquête visant à déterminer les causes de la mort a été confiée au commissariat d'Arpajon.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La victime gisait morte au fond du puits (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-