Une femme violée deux fois la même nuit à Nantes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une femme violée deux fois la même nuit à Nantes

Publié le 28/10/2015 à 11:39 - Mise à jour à 11:45
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme de 38 ans a été violée à deux reprises par des agresseurs différents alors qu'elle sortait d'un bar, dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 à Nantes. L'homme qui l'accompagnait n'a rien pu faire pour la défendre.

La pauvre victime a passé une nuit infernale. Une femme a été violée à deux reprises à la sortie d'un bar du centre-ville de Nantes, dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25. Après qu'un premier agresseur ait abusé d'elle, un second a profité de sa vulnérabilité pour la violer également, selon Ouest France qui dévoile les faits.

La nuit avait été arrosée et la femme de 38 ans, qui avait beaucoup bu, était pourtant accompagnée d'un client rencontré dans le bar du quartier du Bouffay (centre-ville de Nantes) lorsqu'elle marchait vers le tramway afin de regagner son domicile. Sur le chemin, un groupe de jeunes gens a alors abordé les deux fêtards. L'un d'eux a attiré la victime à l'écart des autres et l'a emmenée dans une petite ruelle située à proximité de là.

L'agresseur a alors violé sa victime, sans que l'on sache s'il y a eu des violences physiques, et alors que les membres du groupe retenaient l'accompagnateur. Puis, quelques instants plus tard, alors que la femme était dans un état de vulnérabilité extrême, un second violeur s'est approché et a lui aussi abusé d'elle à nouveau.

Appelé après les agressions, Police secours a pris en charge la victime et l'a emmenée à l'hôpital. Lors de son audition par les enquêteurs de la brigade des mœurs, celle-ci, très choquée, a précisé ne pas avoir de souvenir précis des viols, ni de ses agresseurs.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale, qui travaille activement à retrouver les deux violeurs.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le second violeur a profité de l'état de vulnarabilité de la victime, après la première agression, pour abuser d'elle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-