Une handicapée coincée chez elle depuis 50 jours à cause d’une panne d’ascenseur

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Une handicapée coincée chez elle depuis 50 jours à cause d’une panne d’ascenseur

Publié le 26/07/2016 à 14:08 - Mise à jour à 14:22
©Ansotte/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A Bobigny (Seine-Saint-Denis), une femme de 66 ans en fauteuil roulant est bloquée depuis le 6 juin chez elle, date à laquelle l’ascenseur de son immeuble est tombé en panne.

Martine Fontaine, retraitée de 66 ans vivant à Bobigny en Seine-Saint-Denis est en fauteuil roulant et se sent coupée du monde depuis presque deux mois à cause d’une panne d’ascenseur. "Le plus difficile, aujourd’hui, c’est de me dire que je ne peux plus aller librement comme j’en ai envie. Je ne peux plus répondre à des invitations, ou aller me promener. C’est comme si j’étais prisonnière de ma propore maison" confie t-elle au Figaro. "Heureusement, ma fille vit avec moi. Et puis, j’ai de la chance, beaucoup de personnes se sont mobilisées dans mon entourage. Elles viennent me voir régulièrement".

Un pièce défectueuse est à l’origine de la panne. Le directeur de l’Office public de l’habitat de Bobigny, bailleur social municipal exprime son désarroi et se dit "révolté" face à l’extrême lenteur du processus de livraison de Thyssen. En attente du résultat d’une expertise, il n’exclut pas de se retourner contre le prestataire, s’il s’avère qu’il y a eu défaut de fabrication. "D’après les dernières informations données par nos services, vendredi dernier nous étions exactement à deux semaines de la livraison. C’est scandaleux comme délai » s’emporte t-il. « Ils nous affirment que c’est parce que la pièce vient d’Espagne, et que nous sommes en vacances…"

Sa fille Vanessa, écoeurée de la situation et en colère contre l’office HLM censé assurer la gestion de l’immeuble, confie à BFM: "Ils nous font des promesses qu’ils tiennent pas, ils disent qu’ils vont faire le nécessaire mais on n’a encore rien. J’ai l’impression que nous ne sommes rien pour eux. On ne doit pas être oublié parce qu’on habite en banlieue".

Ce n’est pas la première fois que les résidents du 53 rue Miriam Makeba rencontrent des interruptions d’ascenseurs. La dernière en date était au printemps et avait duré un mois. A chaque fois, les habitants se sentent tributaires les uns des autres pour acheter de l’eau ou des médicaments, descendre les poubelles… Une locataire du septième étage souffre de problèmes cardiaques et explique se sentir abandonnée et négligée dans ce genre de situation. Cette femme de 63 ans dit avoir le sentiment de "parler à des sourds muets". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les résidents de cet immeuble se sentent négligés par les pouvoirs publics du fait qu'ils habitent en banlieue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-