Une infirmière offre un rein à son patient, ils finissent par se marier

Une infirmière offre un rein à son patient, ils finissent par se marier

Publié le 05/02/2018 à 10:52 - Mise à jour à 11:03
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une infirmière d'un hôpital de Pise (Italie) a épousé il y a quelques jours l'un de ses anciens patients qui souffrait d'insuffisance rénale aigüe. Voulant le sauver, elle lui avait offert l'un de ses reins quelques années plus tôt.

C'est une jolie histoire. Comme l'a rapporté le journal La Nazione, une infirmière d'un hôpital de Pise (Italie) a épousé il y a quelques jours l'un de ses patients, quatre ans après lui avoir offert son rein. Les faits remontent à 2014. Cette année-là, Giacomo Schinasi était au plus bas et souffrait d'une insuffisance rénale aiguë. Il était donc contraint de se rendre à l'hôpital plusieurs fois par semaine pour des séances de dialyse. C'est là-bas qu'il est tombé amoureux de son infirmière, Cinzia Stracquadaini.

Elle non plus n'est pas restée indifférente à son charme et tous les deux ont appris à se connaître au fil des semaines. Et lorsqu'elle a appris que ses reins étaient compatibles à 99% avec l'organisme du patient, elle a accepté de lui en donner un afin qu'il puisse guérir. L'opération s'est défoulée en juillet 2014 avec succès. Giacomo Schinasi a donc pu commencer une toute nouvelle vie avec une toute nouvelle amoureuse.

Après plusieurs années d'amour, le couple a finalement décidé de se marier. Les deux tourtereaux se sont passés la bague au doigt le week-end dernier.

Lire aussi - Naissances, décès, mariages: la France en chiffres selon l'Insee

L'insuffisance rénale aigüe est une perte soudaine de la fonction rénale entraînant un profond déséquilibre de l'organisme. Elle est réversible et peut guérir à condition qu'elle soit traitée rapidement et que la cause ne soit pas trop grave. A noter que chaque minute, les reins filtrent environ un litre de sang, et produisent l'urine pour éliminer les déchets du corps. Et ce, afin d'empêcher l'accumulation de toxines dans le sang. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une infirmière a épousé il y a quelques jours l'un de ses patients, quatre ans après lui avoir offert son rein.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-