Une influenceuse sur Instagram retrouvée égorgée et presque nue dans son appartement

Une influenceuse sur Instagram retrouvée égorgée et presque nue dans son appartement

Publié le 01/08/2019 à 08:56 - Mise à jour à 08:58
©Capture d'écran Instagram
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le 26 juillet, une femme de 24 ans, influenceuse sur Instagram, a été retrouvée égorgée chez elle à Moscou et vêtue d'une simple jarretière. Son ancien compagnon a été arrêté.

Elle était une influenceuse bénéficiant d’une certaine notoriété en Russie via la plateforme Instagram. Elle a été retrouvée assassinée, la gorge tranchée dans son appartement. Le 26 juillet en effet, Ekaterina Karaglanova, 24 ans, a été retrouvée quasiment nue, gisant dans une valise posée dans un couloir de son appartement de Moscou.

La jeune femme, qui se présentait comme une influenceuse dans le domaine du voyage avec ses plus de 85.000 abonnés sur le réseau social dédié à la photo, n’avait plus donné signe de vie depuis plusieurs jours ce qui avait inquiété ses parents qui ont finalement demandé au propriétaire du logement qu’elle louait d’aller vérifier. La malheureuse était morte, son corps avait été dissimulé à la hâte et la jeune femme n’était vêtue que d’une jarretière.

L’enquête de police s’est rapidement orientée vers son ancien petit ami, un homme de 32 ans qui l’avait visiblement menacée depuis la rupture. Ekaterina Karaglanova avait en outre débuté une nouvelle relation intime avec un homme de 52 ans depuis peu, et la belle aurait dû s’envoler avec lui le 30 juillet pour les Pays-Bas, pour fêter ses 25 ans.

Lire aussi: Des influenceuses blanches font croire qu'elles sont noires sur les réseaux sociaux (photos)

Le principal suspect doit faire face, en outre, à un élément accablant: il a été filmé par les caméras de surveillance de l’immeuble en train de monter dans l’appartement de la victime avec un sac plastique à la main.

Ekaterina Karaglanova –un pseudonyme (son vrai nom de famille est Semochkina)- outre son physique avantageux était aussi une tête bien faite puisque la jeune femme était diplômée en médecine avec une spécialité en dermatologie.

Voir aussi:

Bordeaux: un lycéen tente d'en égorger un autre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune influenceuse a été retrouvée la quasiment nue, la gorge tranchée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-