Une mamie de 79 ans flashée à 238 km/h au volant d'une Porsche

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Une mamie de 79 ans flashée à 238 km/h au volant d'une Porsche

Publié le 25/07/2017 à 12:23 - Mise à jour à 12:31
©Motor Blog/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Victime d'une insomnie, une vieille dame de 79 ans avait décidé de prendre la route en juin 2016. Sans qu'elle s'en rende compte, le compteur de sa Porsche s'emballera et elle sera à flashée à 238 km/h. Son procès a eu lieu au tribunal de Namur, en Belgique, jeudi.

C'est une affaire un peu surprenante qui faisait l'objet d'un procès au tribunal de Namur, a rapporté la Gazette d'Anvers, jeudi 20. Une vieille dame de 79 ans était jugée pour avoir commis un excès de vitesse en juin 2016.

Victime d'une insomnie dans la nuit du 18 juin 2016, la presque nonagénaire, au lieu de lire ou de compter les moutons, décida de faire une ballade en voiture pour "s'aérer l'esprit". Une activité plutôt anodine jusqu'à ce que l'on apprenne que l'insomniaque était l'heureuse propriétaire d'une Porsche Boxster GTS.

Au volant de son bolide décapotable de 300 chevaux, pouvant atteindre les cent kilomètres par heure en moins de cinq secondes, la mamie s'en est donc allée, sans trop faire attention aux limitations de vitesse. Un peu plus tard, elle sera flashée sur une route, par la police qui réalisait un contrôle, à 238 kilomètres par heure.

Etonnés de voir une vieille dame au volant, les policiers l'ont tout de même arrêtée sur le champs et le verdict de son procès a été rendu public jeudi, par l'intermédiaire de la Gazette d'Anvers. "Je ne savais pas que je conduisais si vite, mais ce n'est pas le problème. Je suis d'accord avec la peine car je suis responsable", a-t-elle reconnu alors que le juge venait de la condamner à 4.000 euros d'amende et à une suspension de son permis de conduire durant trois mois. Elle n'avait jusque là pas de casier judiciaire, le juge a donc été clément a tenu à préciser le journal local.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La vieille dame a expliqué être "d'accord avec la peine".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-