Une radicalisée belge de 14 ans arrêtée en Turquie juste après son accouchement

Une radicalisée belge de 14 ans arrêtée en Turquie juste après son accouchement

Publié le 22/10/2017 à 14:45 - Mise à jour à 14:48
©AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Firdaous S, jeune Belge de 14 ans, a été arrêté en Turquie avec son bébé âgé de quelques jours. Très affaiblie, elle a été hospitalisée en Belgique. L’adolescente avait disparu en mai dernier, soupçonnée de radicalisation et d’avoir cherché à rejoindre l’Etat islamique en Syrie avec le père de son enfant.

Le parquet de Bruxelles a annoncé samedi 21 qu’une adolescente belge de 14 ans, Firdaous S., connue pour radicalisation et suspectée d’avoir tenté de rejoindre la Syrie alors qu’elle était enceinte, a été arrêtée en Turquie puis transférée en Belgique. Son enfant âgé d’une dizaine de jours seulement se trouvait avec elle. Ils ont tous les deux été hospitalisés.

Le parcours de la jeune fille originaire d'Uccle, dans l’agglomération bruxelloise, avait été très commenté en Belgique, notamment en raison de sa grossesse et de son très jeune âge. Sa sœur avait rejoint les rangs de l’Etat islamique en Syrie avant de revenir en Belgique en 2016. La justice soupçonne donc qu’elle ait joué un rôle dans sa radicalisation. Toutefois, interrogée par la RTBF, la famille de l’adolescente assure que celle-ci n’avait pas de lien avec Daech et que c’est sous la contrainte qu’elle serait partie pour la Syrie. Elle était cependant déjà considérée comme radicalisée par les autorités, ses papiers lui avaient même été retirées.

Firdaous S. a disparu en mai dernier avec le père de son enfant, Mehdi A. L’homme qui est également parti avec sa fille de trois ans aurait rejoint la Syrie en passant par la France. On ignore aujourd’hui où il se trouve.

Les enquêteurs devraient en apprendre davantage en auditionnant l’adolescente. Celle-ci était toujours hospitalisée dimanche 22 en raison de son affaiblissement et est également traumatisée. Son enfant était également pris en charge et en bonne santé eu égard aux circonstances. Une mesure de protection à son endroit a été demandée par la justice belge. Firdaous S. devrait une fois remise être placée en Institutions publiques de protection de la jeunesse. Le père est toujours recherché pour "rapt parental".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'adolescente est soupçonnée de s'être radicalisée au contact de sa sœur (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-