Une sexagénaire bretonne harcelée pendant deux ans après la publication d'une annonce coquine

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Une sexagénaire bretonne harcelée pendant deux ans après la publication d'une annonce coquine

Publié le 08/02/2017 à 11:55 - Mise à jour à 12:03
©mxmstryo/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une sexagénaire bretonne a été harcelée pendant près de deux ans par des inconnus après la publication d'une annonce coquine à son nom. Elle a reçu des centaines d'appels ou messages, parfois pornographiques. Le résultat de la "blague" d'une amie contre laquelle elle a porté plainte.

La "blague" s'est transformée en calvaire et l'"ami" d'autrefois est désormais la cible de la plainte de cette sexagénaire des Côtes-d'Armor, harcelée par des hommes parfois plus qu'insistants suite à une fausse petite annonce.

Les faits remontent à 2014 et relèvent à première vue de la simple blague un peu douteuse, mais au bout de deux ans, la mamie excédée a décidé de demander réparation en justice.

Le 2 avril 2014, cette femme de 62 ans reçoit l'appel d'un homme, révèle Le Télégramme. Celui-ci souhaite la rencontrer en réponse à son annonce. N'en ayant jamais publiée, la sexagénaire croit à une erreur. Mais les coups de téléphone d'autres hommes se poursuivent.

Ils évoquent une annonce bien réelle, parue dans un journal, et la mamie est bien obligée de constater que son nom, son adresse et son numéro de téléphone y figurent, au côté d'un texte un peu coquin: "Femme cherche homme entre 60 et 65 ans, pour balades, sorties, aime l'amour et les caresses, amitié, honnête, fidèle".

Une annonce qui va changer sa vie, mais pas en permettant à cette veuve de trouver l'amour, qu'elle ne cherche d'ailleurs pas. Dans les premières semaines qui suivent la parution de l'annonce, cette femme reçoit des appels et messages quotidiens, jusqu'à 300 en deux mois. Et il ne s'agit pas toujours de mots doux, mais parfois de propos graveleux ou d'images et vidéos pornographiques.

Un harcèlement qui aura des conséquences sur la santé de la sexagénaire selon elle. Moralement et psychologiquement épuisée, elle sera hospitalisée pour dépression en juillet 2015.

Le véritable auteur de cette annonce, elle le découvre rapidement. Il s'agit d'une de ses connaissances, qui lui avoue avoir rédigé cette annonce avec deux amies (qui elles ne reconnaissent pas les faits) pour "rigoler". La victime de cette mauvaise blague porte plainte une première fois, mais son auteur n'écope alors que d'un rappel à la loi. C'est donc avec l'aide d'un avocat que la sexagénaire a déposé une nouvelle plainte, exigeant cette fois 5.000 euros pour usurpation d'identité, atteinte à l'honneur et troubles à la vie privée. L'affaire, jugée en janvier, a été mise en délibéré au 16 mars.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La veuve a reçu jusqu'à 300 appels et messages en deux mois.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-