Une touriste russe paie 6.400 euros pour deux cafés et un chocolat

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Une touriste russe paie 6.400 euros pour deux cafés et un chocolat

Publié le 02/05/2018 à 11:55 - Mise à jour à 12:07
©STAN HONDA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une touriste russe a payé pour plus de 6.400 euros de consommation dans un bar suisse du canton de Zurich mi-février dernier. Pourtant, elle n'avait commandé que deux cafés et un chocolat. Addition plus que salée due à une regrettable erreur de sa part.

Elle se souviendra longtemps de son séjour en Suisse. Une touriste russe de 37 ans, qui vit à Mulhouse dans le Haut-Rhin, a payé mi-février plus de 6.400 euros pour avoir consommé deux cafés et un chocolat dans un tea-room de Dietikon (dans le canton de Zurich en Suisse). Certes, les prix sont peut-être élevés de l'autre côté du lac Léman, mais pas à ce point.

En réalité, si l'addition a été si salée, c'est à cause d'une regrettable erreur de la part de la touriste en question. Au moment de payer la note, qui s'élevait à 23,70 francs suisse (soit 19,80 euros), elle a entré son code de carte bancaire à la place du montant du pourboire, selon le journal suisse-allemand Blick.

Lire aussi: l'addition très salée d'un client fortuné en plein Grand Prix de Monaco fait le buzz sur Twitter

Résultat, elle a payé 7.700 francs suisses (près de 6.450 euros) et ne s'en est rendu compte qu'à la fin du mois, en recevant son relevé bancaire.

Selon L'Alsace, elle essaie depuis de se faire rembourser. Le gérant de l'établissement avait accepté de lui restituer la somme, mais il a depuis revendu son affaire.

La trentenaire s'est aussi tournée vers sa banque, qui a refusé de la rembourser car il ne s'agit, dans les faits, pas d'un cas de fraude. La police a aussi expliqué qu'il n'y avait aucune malversation dans cette histoire.

En résumé, l'erreur d'inattention de cette femme lui a coûté extrêmement cher. Elle a depuis dû changer de carte bancaire et de code secret.

Comme dans une fable, cette mésaventure a une morale: toujours bien lire le cadrant du terminal de paiement avant de valider ses achats.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une Russe de 37 ans a payé plus de 6.400 euros pour deux cafés et un chocolat, lors d'un séjour à Zurich.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-