Une vieille dame ouvre ses volets, tombe de quelques mètres et meurt

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une vieille dame ouvre ses volets, tombe de quelques mètres et meurt

Publié le 14/02/2019 à 12:00 - Mise à jour à 12:04
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une dame d'au moins 90 ans est morte mercredi 13 au matin à Faverois (Territoire de Belfort) après avoir fait une chute de trois mètres en ouvrant ses volets. Ce qu'elle faisait seule tous les jours. Le médecin qui a constaté son décès a pensé qu'elle avait pu être poussée.

Une femme âgée d'au moins 90 ans est tragiquement décédée mercredi matin à Faverois sur le Territoire de Belfort. Vers 8h du matin, alors qu'elle ouvrait seule ses volets comme tous les jours, elle a basculé et a fait une chute mortelle.

Selon L'Est Républicain, qui rapporte les faits, la vieille dame est tombée d'environ trois mètres. Elle aurait été déséquilibrée en se penchant par la fenêtre pour accrocher ses volets au mur de son habitation.

Les pompiers ont été immédiatement prévenus et sont vite intervenus sur place, mais ils n'ont que constater le décès de cette nonagénaire, qui vivait apparemment toute seule.

Le médecin qui a constaté le décès de la victime a opposé un obstacle médico-légal à l'inhumation, pensant qu'elle avait pu être poussée dans le vide par une tierce personne.

Lire aussi: Elle fait une chute mortelle du 27e étage pour un selfie

L’obstacle médico-légal à l'inhumation peut être signalé par un médecin qui constate le décès d'une personne, s'il estime que les causes de la mort ne sont pas clairement établies ou que les circonstances sont particulières.

Dans ces cas-là, la police ou la gendarmerie intervient et fait les contestations d'usage. Puis ouvre une enquête si elle aussi suspecte que la mort est survenue de manière criminelle.

Ce qui n'est dans le cadre de ce fait divers pas le cas. Les gendarmes de la communauté de brigades de Delle n'ont relevé ni trace d'effraction ni trace de lutte. Le doute a alors été levé et le caractère accidentel du décès confirmé.

Et aussi:

Haute-Garonne: il finit dans le coma après une chute en trottinette électrique

Allier: une petite fille entre la vie et la mort après une chute du 3e étage

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une nonagénaire est morte mercredi matin à Faverois (Territoire de Belfort) en ouvrant ses volets.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-