Une vingtaine de bisons échappés de leur enclos abattus en Haute-Savoie

Une vingtaine de bisons échappés de leur enclos abattus en Haute-Savoie

Publié le 19/07/2019 à 08:01
©Gunnar Ries/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une vingtaine de bisons qui s'étaient échappée de son enclos mercredi devait être abattue ce vendredi 19. Les services de la préfecture n'ont pas réussi à les rediriger vers l'élevage et craignaient un accident grave.

 

La vingtaine de bêtes devait être abattue ce vendredi à l'aube. Un troupeau de bison d'élevage s'est échappé mercredi de son enclos situé près de Megève en Haute-Savoie. Les animaux étaient depuis "en divagation" et présentaient un risque pour la population.

Dans un premier temps, les services de la préfecture, épaulés par ceux de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont tenté de les rabattre tandis que la mairie prenait des arrêtés de restriction de la circulation. Mais la manœuvre a échoué, notamment parce que ces animaux ont un comportement de groupe propre, plus difficile à gérer que celui de bovidés ou des moutons.

Voir: Gard - un taureau de corrida s'échappe, fait plusieurs blessés et est abattu (photo)

Si la zone dans laquelle ils évoluaient est peu peuplée, il demeurait possible que des promeneurs tombent nez-à-nez avec l'une de ses bêtes pouvant peser plus d'une demi-tonne.  Faute d'une autre solution pouvant garantir la sécurité de tous, la préfecture a dû se résoudre à ordonner l'abattage des bisons, parmi lesquels deux petits.

"On ne pouvait les faire courir et se disperser (…). Nous ne faisons pas cela de gaité de cœur mais on ne pouvait prendre le risque d'avoir une charge ou un bison qui arrive en ville", a fait savoir la directrice de cabinet du préfet.

Les conditions dans lesquelles le troupeau s'est retrouvé en liberté restaient à élucider ce vendredi. Ils appartenaient à un éleveur de la région et représentaient la majorité de ses bêtes, dont la viande est servie au restaurant du domaine.

Lire aussi:

Echappé d'un abattoir, un taureau tué d'une douzaine de balles à l'arme de guerre

Gard: le loup traqué près de Nîmes a été abattu

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les bisons échappés risquaient de croiser des promeneurs ou de pénétrer dans un village (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-