Vague de soutien au chauffeur RATP qui a giflé un collégien (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Vague de soutien au chauffeur RATP qui a giflé un collégien (vidéo)

Publié le 17/09/2018 à 07:40 - Mise à jour à 07:43
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un chauffeur de Bus RATP a été filmé en train de gifler un adolescent, jeudi à Arcueil (Val-de-Marne). L'adolescent aurait insulté l'homme après l'avoir obligé à un freinage d'urgence en traversant dangereusement. Une pétition de soutien envers le conducteur, qui risque la radiation, avait recueilli ce lundi près de 80.000 signatures.

Le geste d'un chauffeur RATP immortalisé sur une vidéo amateur provoque la polémique, sa hiérarchie envisageant de le sanctionner tandis que ses collègues ainsi que de nombreux anonymes le soutiennent. L'homme a en effet giflé un collégien durant son service.

Les faits se sont déroulés jeudi 13 à l'heure de la sortie des classes, avenue Paul-Doumer à Arcueil (Val-de-Marne). Les images montrent un groupe de collégiens en train de rire devant un bus à l'arrêt. Puis le conducteur descend, s'approche d'un des adolescents et le gifle sèchement.

Selon les explications donnés par des collégiens et l'homme à sa hiérarchie, le jeune garçon en question aurait traversé de manière dangereuse forçant le bus à un freinage d'urgence. Le conducteur aurait alors sermonné le collégien, qui aurait répondu par des insultes. C'est là que l'homme serait sorti pour le frapper.

Voir: un agent RATP trouve 15.700 euros en liquide dans un bus

"La RATP condamne ce geste, qui est contraire aux principes et aux valeurs d’une entreprise de service public. Le salarié a été reçu par la direction du centre bus pour s’expliquer et lui signifier la mise en œuvre d’une procédure disciplinaire", a fait savoir la régie des transports parisiens.

Face à cette procédure, une pétition de soutien a été publiée en ligne. "Aujourd’hui il risque la révocation à cause d’un enfant qui a été inconscient et c’est pour cela que nous vous demandons de bien vouloir nous soutenir dans notre démarche afin que le collègue ne perde pas son emploi", peut-on lire sur le texte dont les auteurs se disent donc également salariés de la RATP. La pétition avait recueilli ce lundi 17 au matin près de 80.000 signatures.

La RATP a précisé dimanche 16, alors que la polémique enflait, que "bien sûr pris en compte que le salarié regrette son geste et dit avoir agi sous le coup de l’émotion alors qu’il venait d’éviter de percuter le jeune, qui a traversé de façon dangereuse et qui a insulté le conducteur".

Lire aussi:

Val-de-Marne: giflé, il tombe dans la Seine et se noie

Un prêtre gifle un bébé lors d'un baptême, le diocèse le suspend

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une pétition en soutien au chauffeur de bus RATP qui a giflé un adolescent a été mise en ligne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-