Val-d'Oise: enlevée en pleine rue en allant au lycée, toujours aucune nouvelle une semaine après

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Val-d'Oise: enlevée en pleine rue en allant au lycée, toujours aucune nouvelle une semaine après

Publié le 26/03/2018 à 12:56 - Mise à jour à 13:05
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mardi dernier, une adolescente de 17 ans était enlevée en pleine rue à Goussainville, dans le Val-d'Oise. Une semaine plus tard, toujours aucun signe de vie dans une affaire qui reste encore bien mystérieuse.

Elle a été enlevée il y a une semaine et depuis, la malheureuse n'a plus donné signe de vie, faisant craindre le pire. Comme le rappelle Le Parisien, mardi 19 une adolescente de 17 ans a été embarquée de force dans une voiture à Goussainville, dans le département du Val-d'Oise. La jeune fille était sur le chemin de son lycée.

Les faits s'étaient déroulés peu avant 8h du matin. La victime d'origine sri lankaise se rendait au lycée Romain Rolland quand une voiture s'est arrêtée à sa hauteur. Trois individus non identifiés sont alors sortis et l'ont embarquée de force dans le véhicule.

Deux personnes se trouvant à proximité de la scène de l'enlèvement ont donné l'alerte, mais, pour l'instant, l'enquête n'a pas permis de localiser la jeune fille. Ses camarades ont lancé un appel pour un rassemblement devant le lycée mardi 27 à 17h. Des appels à témoins non officiels, utilisant des portraits présentés comme de suspects possibles ont été relayés sur les réseaux sociaux.

Lire aussi - Paris: scalpé et mutilé à la machette dans un restaurant

Selon le quotidien local, un profil serait particulièrement suspect. Il s'agit d'un membre éloigné de la famille de l'adolescente qui serait amoureux d'elle et qui aurait déjà fait part de son intention de l'épouser. Intention qui n'aurait pas trouvé d'écho favorable ni auprès de la jeune fille, ni auprès de ses proches. L'adolescente avait d'ailleurs déjà un petit ami.

Le parquet n'a pas confirmé que cette personne est considérée comme le suspect numéro un dans l'enlèvement de cette lycéenne.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une adolescente de 17 ans, d'origine sri lankaise, a été kidnappée il y a une semaine à Goussainville dans le Val-d'Oise.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-