Val-de-Marne: jugé pour avoir égorgé sa femme enceinte et ses deux enfants entre crise mystique et problèmes d'argent

Val-de-Marne: jugé pour avoir égorgé sa femme enceinte et ses deux enfants entre crise mystique et problèmes d'argent

Publié le 03/07/2017 à 11:38 - Mise à jour à 11:42
©Morebyless/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un électricien moldave de 40 ans comparaît devant un tribunal de Créteil pour répondre du massacre au couteau de sa famille en 2014. L'homme n'a pas donné d'explications claires. La justice soupçonne, mais sans être certaine, des problèmes d'argent rejaillissant sur le couple et qui aurait pu pousser le père de famille à exécuter brutalement son épouse et ses enfants.

Les faits pour lesquels ce père de famille est jugé sont glaçants, et les motifs expliquant le geste terrible ne sont pas encore éclaircis avec certitude. Un homme de nationalité moldave devra répondre devant la cour d'assises du Val-de-Marne à Créteil du massacre de sa famille, égorgée au couteau un soir d'été de 2014.

Sur la liste de ses victimes, ses enfants de 5 ans et de 18 mois, et son épouse. Cette dernière était enceinte de leur troisième enfant, et en était à sept mois de grossesse lorsque son mari lui a porté 13 coups de couteau dans leur petit appartement du Perreux-sur-Marne, une paisible commune pavillonnaire du Val-de-Marne.

L'homme, un électricien aujourd'hui âgé de 40 ans, vivait en France depuis neuf ans, travaillant sur les chantiers, et n'ayant jamais fait parler de lui. Son casier judiciaire était vierge.

Après le crime, le mari meurtrier a fui en Allemagne, se retranchant dans une chambre d'hôtel de Francfort. Là, il aurait pensé à mettre fin à ses jours avant de renoncer, de repasser la frontière et de se rendre à la police de Forbach, dans le département de la Moselle. Depuis, les explications de l'homme, qui ne nie pas les faits, sont pour le moins confuses. "Dieu en a décidé autrement, peut-être il était jaloux sur ma vie heureuse. (…) Je suis devenu un numéro et les numéros on n'a pas droit à des sentiments" a ainsi expliqué le ressortissant moldave lors de l'enquête.

Mais d'autres explications qu'une crise de folie meurtrière mystique pourraient expliquer le geste. Des disputes conjugales, notamment autour de questions financières, seraient être le mobile du massacre. Les revenus du couple étaient modestes (mais les deux avaient un salaire) et ils devaient en outre envoyer de l'argent à leur famille vivant en Roumanie. Dans une lettre retrouvée dans l'hôtel où l'homme s'était caché, ce dernier écrivait qu'il préférait décimer femme et enfants plutôt que de finir dans la rue à mendier.

C'est donc cette confusion que va devoir démêler le jury d'ici vendredi 8. L'accusé risque la prison à perpétuité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a massacré sa famille au couteau (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-