Val-de-Marne: les fillettes interdites de short à l'école, les parents d'élèves s'énervent

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Val-de-Marne: les fillettes interdites de short à l'école, les parents d'élèves s'énervent

Publié le 04/06/2017 à 14:34 - Mise à jour à 14:46
©De/Isopix/Sipz
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La directrice d'une école élémentaire de Val-de-Marne a interdit aux fillettes, inscrites dans l'établissement, de porter des shorts. Elle leur aurait expliqué qu'elles ne pouvaient pas porter cette tenue vestimentaire parce qu'elles avaient ou allaient avoir "leurs règles".

Alors que le thermomètre ne cesse d'augmenter, la directrice d'une école élémentaire du Val-de-Marne (Libération-Est à Vincennes) a interdit aux fillettes, inscrites dans son établissement, de porter des shorts. Une interdiction qui a rapidement créé la polémique chez les parents d'élèves. Selon les propos qui leur ont été rapportés, elle aurait expliqué aux petites filles qu'elles ne pouvaient pas porter cette tenue vestimentaire parce qu'elles avaient ou allaient avoir "leurs règles". Elle aurait également mis en avant le risque d'attraper des microbes ou une "gastro".

Rapidement, les parents d'élèves sont montés au créneau, parvenant à obtenir un rendez-vous avec la directrice de l'établissement. Et finalement, après entretien vendredi 2, les tensions semblent s'être apaisées. D'après les dernières informations divulguées, la directrice aurait décidé de revoir sa position. Elle aurait toutefois expliqué qu'elle souhaitait une tenue correcte à l'école.

Ce n'est pas la première fois que les tenues vestimentaires des enfants sont pointées du doigt. En juillet dernier, par exemple, un centre de loisirs de Reims avait fait passer un mot à certains parents dans lequel il leur était demandé de mettre un short sous la jupe des filles.

"Nous vous demandons de mettre (…) un short sous la jupe de votre fille car dans le groupe des plus de 6 ans notamment cela permettra à votre enfant déjà d’avoir une meilleure mobilité pour les activités et sachez que nous avons des enfants de 10 à 12 ans qui peuvent avoir un comportement déplacé avec une petite fille dont la jupe se soulèverait. Nous voulons juste éviter des situations complexes à gérer", avait indiqué l'établissement. Une demande qui avait été mal accueillie par certains parents.

Plus récemment, en mai dernier dans la Creuse, la principale du collège de Chénérailles, avait fait parvenir une lettre aux parents d’élèves les informant que leurs enfants devraient enfiler une blouse s’ils venaient suivre les cours vêtus d’une tenue inadéquates comme les bermudas, minijupes, tongs mais aussi les jeans troués.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les fillettes de l'école élémentaire Libération-Est de Vincennes (Val-de-Marne) n'ont plus de droit de venir en short à l'école.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-