Val-de-Marne: une infirmière ne sera pas naturalisée parce qu'elle travaille trop

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Val-de-Marne: une infirmière ne sera pas naturalisée parce qu'elle travaille trop

Publié le 19/07/2019 à 13:46 - Mise à jour à 14:05
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une infirmière du Val-de-Marne s'est vu refuser la nationalité française par la préfecture. L'administration a en effet décrété qu'elle travaillait trop et ne respectait pas la réglementation du temps de travail en France.

L'incompréhension est grande après cette décision de la préfecture du Val-de-Marne. Un internaute a publié une lettre de refus de demande de naturalisation qu'une amie infirmière avait reçue le 12 juillet dernier.

Dans cette lettre, la préfecture indique ainsi qu'après examen de son dossier, l'administration n'acceptait pas sa demande de naturalisation parce que l'infirmière… travaille trop.

En effet et toujours selon la lettre reçue, l'infirmière cumule trois emplois à la clinique de l'Orangerie, au centre hospitalier intercommunal de Créteil et à la fondation Rothschild. Au total donc, cette femme travaille 271 heures par mois.

A voir aussi: Un député LR veut subordonner la naturalisation à l'ajout d'un prénom français

"Vous êtes ainsi en infraction au regard de la réglementation sur le temps de travail en France", poursuit ainsi la lettre de la préfecture du Val-de-Marne.

L'infirmière ne compte pas en rester là et contestela décision de la préfecture. Le recours peu tout de même prendre plusieurs années.

Sur Twitter, de nombreux internautes se sont indignés devant ce refus "injuste". "Ce n’est pas parce que c’est la loi que l’on ne peut pas la trouver scandaleuse", a de son côté estimé l'auteur du tweet qui a provoqué la polémique.

A lire aussi:

Mamoudou Gassama naturalisé français après avoir sauvé un enfant

Au Liban, un décret de naturalisation suscite un tollé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une infirmière s'est vu refuser une naturalisation française sous prétexte qu'elle travaillait trop.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-