Val-d'Oise: le gendarme aurait tué sa femme malade avant de se suicider

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Val-d'Oise: le gendarme aurait tué sa femme malade avant de se suicider

Publié le 22/03/2018 à 15:55 - Mise à jour à 16:04
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un gendarme et sa femme, gravement malade, ont été retrouvés morts ce jeudi matin à leur domicile dans la caserne d'Auvers-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Les enquêteurs privilégieraient la thèse selon laquelle le militaire aurait tué son épouse, qui avait déjà exprimé des envies suicidaires, avant de se donner la mort.

Un couple a été retrouvé mort ce jeudi 22 au matin à Auvers-sur-Oise, dans le Val-d'Oise. Il s'agissait d'un gendarme de 36 ans et de son épouse, âgée de 34 ans. Les corps ont été découverts à leur domicile dans la caserne de gendarmerie.

Comme l'a relaté BFMTV, la femme était atteinte d'une maladie grave et "en fin de vie".

A voir aussi: Gironde - le père aurait tué son fils, accusé d'avoir percuté mortellement un gendarme

D'après les premiers pas de l'enquête, menée par le groupement de gendarmerie du Val-d'Oise, cette dernière avait déjà "exprimé des volontés suicidaires", visiblement très affectée moralement par sa pathologie.

De plus, "le militaire a mis fin à ses jours" à en croire les premières constatations. Il aurait auparavant "probablement" tué sa femme. La date de leur mort n'est cependant pas encore connue et des autopsies vont être prochainement réalisées.

Le gendarme a été décrit comme quelqu'un de "très apprécié" par ses collègues. Lui aussi souffrait beaucoup du piètre état de santé de sa femme et voyait un psychologue qui essayait de l'aider à surmonter cette épreuve difficile.

Les gendarmes du Val-d'Oise, d'habitude enclins à publier leurs actualités sur leur page Facebook, sont restés silencieux après le décès de leur collègue et de sa femme dans des conditions dramatiques. Ils n'avaient encore fait aucune déclaration ce jeudi après-midi.

Les cas de suicide touchent particulièrement les gendarmes, mais aussi les policiers. Entre janvier et novembre dernier, 16 militaires et 46 policiers se sont donnés la mort selon le ministère de l'Intérieur.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




le gendarme aurait tué sa femme, gravement malade, avant de se donner la mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-