Valbonne: le curé frottait son sexe sur les paroissiennes, 6 mois de prison ferme

Valbonne: le curé frottait son sexe sur les paroissiennes, 6 mois de prison ferme

Publié le 22/02/2018 à 13:36 - Mise à jour à 14:06
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mercredi, un prêtre de 45 ans officiant à Valbonne dans les Alpes-Maritimes a été condamné pour agression sexuelle. Profitant de son ascendant spirituel sur des paroissiennes, il leur imposait des caresses.

Le curé de Valbonne (Alpes-Maritimes) voulait faire connaître à ses paroissiennes "la tendresse du père" ou "l'amour de Dieu". De manière moins spirituelle, il s'agissait bel et bien d'attouchements sexuels.

Mercredi 21, un prêtre catholique a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Grasse d'agression sexuelle sur des paroissiennes. Huit de ces femmes s'étaient d'ailleurs portées parties civiles lors de ce procès.

Les faits condamnés remontent aux années 2013 et 2014. Le père Gurvann, aujourd'hui âgé de 45 ans et originaire de Bretagne, officie dans cette ville du sud de la France. L'homme d'Eglise, dont l'autorité spirituelle inspirait la confiance, aurait profité de son ascendant sur certaines femmes lors de confessions ou d'entretiens spirituels, pour leur prodiguer des caresses non consenties.

Dans le meilleur des cas, le père Gurvann leur caressait la main, mais certaines de ces femmes ont du subir les frottements du sexe du prêtre contre elles.

Lire aussi: Le prêtre accusé d’avoir frappé sa maîtresse écope d’un rappel à la loi

Les faits ont été dénoncés au diocèse qui n'a visiblement pas pris la mesure de la situation. En effet, le père Gurvann a seulement été envoyé dans une autre communauté, sans lien avec les paroissiens. Insuffisant pour les victimes, des femmes souvent en fragilité psychologique ou traversant un deuil.

Le prêtre a finalement été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme. Il a en outre l'interdiction de rentrer en contact avec ses victimes et a une obligation de soins. Sa peine n'a cependant pas été assortie d'un mandat de dépôt et le prêtre a pu quitter libre le tribunal.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le tribunal a condamné un prêtre de Valbonne à six mois de prison ferme pour agression sexuelle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-