Valenciennes: à 12 ans elles frappent des contrôleurs dans le tramway

Valenciennes: à 12 ans elles frappent des contrôleurs dans le tramway

Publié le 02/04/2018 à 11:17 - Mise à jour à 11:28
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jeudi, un groupe de trois adolescentes d'une douzaine d'années qui voyageaient sans titre de transport a agressé des contrôleurs. L'une des jeunes furies a même déployé une violence telle que l'un des agents a fini à l'hôpital.

Le profil des agresseurs fait froid dans le dos par le degré de précocité de la violence: des contrôleurs du réseau de tramway de Valenciennes ont été frappés par trois adolescentes âgées de 12 ans qui n'avaient pas de titres de transport valides.

Les faits se déroulent jeudi 29 dans la ville du Nord au niveau de l'arrêt de tramway Clemenceau comme le rapporte France 3 Hauts-de-France. Les agents montent à bord du tram pour vérifier les titres de transport et les trois demoiselles n'en possèdent pas. Les agents commencent donc à les verbaliser.

La situation dérape et les jeunes filles commencent à frapper les contrôleurs. L'une d'entre elles s'avèrent particulièrement acharnée et frappe à la tête l'un des agents avec une violence telle qu'il devra être hospitalisé. Des renforts arrivent côté contrôleurs et les agents parviennent à maîtriser la furie tandis que ses deux acolytes parviennent à s'échapper. Les contrôleurs appellent alors la Brigade anti-criminalité (BAC) face à la violence des faits.

Voir aussi: En CM1 et CM2, ils passent à tabac une institutrice dans la cour de récréation

Au commissariat, les policiers se sont retrouvés rapidement par l'âge de la préadolescente qui, n'ayant pas atteint 13 ans, ne peut pas faire l'objet d'une quelconque poursuite. Il a été impossible de la mettre en garde à vue et elle a seulement été "retenue" quelques heures au commissariat.

Toujours selon France 3 Hauts-de-France, le secteur de l'arrêt Clemenceau est un point sensible du réseau de transport de Valenciennes. Un autre arrêt de tram adjacent, celui de l'Hôtel-de-Ville, a déjà dû être fermé du fait des nombreuses bagarres et incivilités s'y déroulant.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les jeunes filles ont frappé les contrôleurs qui voulaient les verbaliser.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-