Vannes: les images de l'agression violente de plusieurs policiers (vidéo)

Vannes: les images de l'agression violente de plusieurs policiers (vidéo)

Publié le 12/03/2018 à 12:41 - Mise à jour à 12:53
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois policiers ont été caillassés jeudi à Vannes dans un quartier sensible alors qu'ils arrêtaient un jeune à scooter. "Ouest-France" a diffusé les images de cette agression.

Les images du caillassage des policiers sont impressionnantes. Trois fonctionnaires ont été violemment pris à partie jeudi 8 à Vannes dans le quartier de Kercado alors qu'ils se livraient à l'interpellation d'un jeune en scooter. Les policiers ont été la cible de jets de projectiles de la part d'une trentaine d'individus qui oint tenté d'empêcher l'arrestation.

Sur les images diffusées par Ouest-France, on peut constater qu'un des membres des forces de l'ordre a sorti son arme de service et à mis en joue ses agresseurs tandis qu'un des ses collègues tentait de les tenir en respect avec sa bombe lacrymogène.

"L'équipage a essuyé des jets de pierres, de canettes, et même d'un meuble traînant dans la rue et destiné aux encombrants", a expliqué le commandant Olivier Lemanissier au journal Le Télégramme. Sur la vidéo, on constate en effet qu'un meuble est jeté sur le dos d'un des policiers. Les fonctionnaires n'ont pas été blessés mais leur véhicule garde les stigmates de cette violente agression.

Placé en garde à vue, le pilote du scooter, âgé de 15 ans, a été placé dans un foyer dans le nord de la France. Trois autres personnes, dont un mineur, ont depuis été interpellées pour les jets de pierres. Le mineur a été placé sous contrôle judiciaire.

"Cette scène est choquante. Le quartier de Kercado (comme celui de Ménimur) est devenu une zone de non droit. Les policiers ne peuvent plus patrouiller sans être la cible de jets de pierres. Et l’interpellation d’un délinquant prend maintenant des tournures comme celle vécue jeudi soir", a expliqué un responsable syndical Unité SGP Police-FO à Ouest-France.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les policiers ont été la cible de jets de projectiles lors d'une interpellation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-