Var: deux adolescents qui avaient agressé un policier libérés, colère des syndicats

Var: deux adolescents qui avaient agressé un policier libérés, colère des syndicats

Publié le 20/11/2018 à 14:36 - Mise à jour à 14:48
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les agresseurs, âgés de 16 et 17 ans, d'un policier roué de coups début novembre à Hyères ont été remis en liberté. Les syndicats policiers ont fait part de leur colère.

Les syndicats de forces de l'ordre ne décolèrent pas. Unité SGP Police et Alliance Police nationale du Var ont appelé lundi 19 à manifester devant le palais de justice de Toulon et tous les tribunaux de grande instance de France après la libération de deux adolescents accusés d'avoir agressé un policier à Hyères dans le Var, le 1er novembre dernier.

Les faits ont eu lieu à l'aube alors que le fonctionnaire de la BAC rentrait chez lui rapporte France 3. Il avait surpris deux personnes en train de casser sa voiture près de son domicile et avait fait connaître sa qualité de policier. Un des deux jeunes avait alors appelé du renfort et une dizaine de personnes étaient arrivées sur les lieux pour passer à tabac le policier. Ce dernier a été roué de coups et s'est vu prescrire cinq jours d'ITT.

Lire aussi - Un policier toulonnais agressé, "des faits très graves" selon l'Intérieur

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez avait alors dénoncé des "faits très graves". Les deux adolescents, âgés de 16 et 17 ans, ont été interpellés plus tard par les forces de l'ordre. Dans la foulée, ils ont été mis en examen pour violences volontaires aggravées, sur un policier, avec arme et en réunion. La justice leur reproche également des menaces de mort et des dégradations de biens.

Ils avaient été placés en détention provisoire puis ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire par le parquet de Toulon.

Le syndicat Unité SGP Police a qualifié cette décision de justice "insupportable". Et d'ajouter: "Seules la condamnation et la détention doivent guider les décisions des magistrats concernant l'agression des policiers".

Voir:

Agression d'un policier à Aulnay-sous-Bois: une vidéo mettrait en cause le fonctionnaire de la BAC

Paris: les policiers maîtrisent un homme armé à coups de trottinette

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les agresseurs d'un policier roué de coups début novembre à Hyères ont été remis en liberté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-