Var: ivre, il se masturbe devant une grand-mère et son petit-fils et écope de 3 mois ferme

Var: ivre, il se masturbe devant une grand-mère et son petit-fils et écope de 3 mois ferme

Publié le 19/07/2017 à 11:45 - Mise à jour à 11:55
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme d'une quarantaine d'années a été condamné lundi pour exhibition sexuelle en récidive. La veille de la fête nationale, sous l'emprise de l'alcool, il s'était touché le sexe dans un lieu public visiblement excité par une grand-mère qui passait par là.

L'accusé l'admet lui-même à la barre, c'est motivé par une pulsion sexuelle soudaine qu'il s'est "branlé", mais l'assure: "Je n’ai pas sorti mon sexe, j’avais juste la main dans le caleçon".

Selon une information du quotidien local Var Matin, un tribunal toulonnais a condamné lundi 17 un quadragénaire pour "exhibition sexuelle en récidive". Le pervers a été reconnu coupable de s'être masturbé sur la voie publique le 13 juillet, devant une mamie et son petit-fils.

Les faits se déroulent à La Garde, dans la banlieue de Toulon. En plein après-midi, dans un jardin public, "Daniel" est ivre sur son banc. Et pour cause, il a consommé une bouteille de vin effervescent (probablement du champagne ou du mousseux). Pris de boisson, et ne se contrôlant visiblement plus, il commet alors le geste obscène au passage d'une jeune grand-mère accompagné d'un jeune enfant.

Au tribunal, l'homme essaie d'expliquer son geste. Il n'a pas pu se retenir en effet à la vue d'"une fille un peu sexy". Repéré par un passant qui alerte la police municipale, l'onaniste est appréhendé. Lors de son arrestation, il sera contrôlé avec plus d'un gramme d'alcool dans le sang.

Ses pulsions n'étant visiblement pas retombées, il dégradera également une caméra de vidéosurveillance dans le commissariat, au moment où il était formellement mis en garde à vue. Apparemment, le voyeur n'aimait pas être vu…

Lors du procès, c'est surtout le portrait d'un homme "médicalement suivi" et qui prend "des psychotiques" avec de l'alcool qui sera dressé. L'accusation demande alors un an de prison ferme et un suivi sociojudiciaire.

Le satyre est finalement condamné à trois mois de prison ferme et retourne derrière les barreaux à l'issue de l'audience.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme était sous l'emprise d'un cocktail alcool/médicaments lorsqu'il s'est masturbé en public.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-