Var: un automobiliste arrêté à cause de sa géante licorne gonflable (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Var: un automobiliste arrêté à cause de sa géante licorne gonflable (photo)

Publié le 09/07/2019 à 08:11 - Mise à jour à 08:12
© Pascal GUYOT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors qu'il se rendait visiblement à la plage à Cavalaire-sur-Mer (Var), un automobiliste s'est fait arrêter vendredi 5 juillet par les gendarmes car il transportait une énorme licorne gonflable sur le toit de son véhicule. Il a écopé d'une amende et d'un rappel des règles.

Gonflée à bloc, même bien attachée par des sangles, une licorne géante n'a pas le droit de voyager sur le toit d'une voiture. Et peu importe si la plage n'est pas très loin. Un automobiliste enfreint le Code de la route dès lors qu'il transporte un chargement dépassant la largeur ou la longueur de son véhicule.

Un conducteur varois l'a appris à ses dépens vendredi à Cavalaire-sur-Mer. Les gendarmes de la brigade motorisée de Gassin l'ont arrêté alors qu'il transportait une énorme licorne gonflable sur son toit de sa Volvo.

La bouée, bien que très jolie et sans doute très amusante, était très haute et dépassait des deux côtés de la voiture et largement à l'arrière.

[CARTON ROUGE] Chargement insolite à Cavalaire-sur-Mer Vendredi 5 juillet dernier, au cours d'une patrouille sur la...

Publiée par Gendarmerie du Var sur Lundi 8 juillet 2019

Pour repartir, l'homme a été contraint de dégonfler sa licorne, ce qui a dû prendre un certain temps vu la taille. Il a ensuite pu reprendre le volant mais a, malgré le caractère cocasse de la situation, écopé d'une amende.

Lire aussi: A Marseille, des bouées de repos pour éviter les noyades

Pour ce type d'infraction, les automobilistes ne respectant pas le Code de la route risquent de se voir infliger une contravention de troisième classe, soit une amende forfaitaire de 68 euros.

Sachant qu'une bouée de ce type peut coûter plus de 100 euros, autant attendre d'être sur place pour la gonfler.

Voir aussi:

Ivre, un passager débarqué d'un avion avec… sa poupée gonflable

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un automobiliste qui transportait une géante licorne gonflable sur son toit a été verbalisé par les gendarmes vendredi à Cavalaire-sur-Mer.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-