Var: une directrice de crèche soupçonnée de maltraitances

Var: une directrice de crèche soupçonnée de maltraitances

Publié le 22/10/2018 à 12:04 - Mise à jour à 12:18
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La directrice d'une crèche de Six-Fours-les-Plages est soupçonnée de maltraitances sur des enfants âgés de trois mois à trois ans. Deux salariées ont alerté les autorités et une enquête a été ouverte.

Elles ont fini  par dénoncer la directrice. Deux employées d'une crèche de Six-Four-les-Plages, dans le Var, ont alerté les autorités quant aux agissements présumés de la directrice de l'établissement: elles l'accusent de maltraitances envers des enfants âgés de trois mois à trois ans.

Le parquet de Toulon a confirmé à France Bleu Provence qu'une enquête était bien en cours vendredi 19. Les différentes parties devraient être entendues prochainement, ces auditions devront permettre de savoir si les accusations sont bien fondées et qu'elles ne sont pas dues à une mauvaise entente entre les salariées et la direction.

"Si j'ai démissionné, c'est parce que je ne supportais plus ce qu'il se passait et je ne voulais pas être tenue pour responsable en cas de problème", s'est défendue une des employées qui n'a cependant pas vraiment démissionné et est pour l'instant en arrêt maladie.

A voir aussi: Rouen - des assistantes maternelles "Montessori" poursuivies pour violences

"Quand un enfant ne voulait pas manger, elle le forçait jusqu'à le faire vomir", s'est souvenue une ancienne employée. Une autre a indiqué que la directrice mettait des couvertures sur la tête des bébés "pour les aider à s'endormir". Et pour calmer les enfants les plus turbulents, elle n'hésitait pas à les passer sous l'eau froide.

Les diverses accusations, bien qu'elles doivent encore être vérifiées, ont fait peur à de nombreux parents qui ont fait le choix de ne plus confier leur enfant à cette garderie. "Dans le doute, j'ai préféré ne plus mettre mon fils de 21 mois", a confié une maman inquiète.

La crèche a déjà fait l'objet d'une enquête administrative de la part de la PMI, la protection maternelle et infantile. Aucun fait de maltraitance ni aucune autre anomalie n'avait été notifié.

A lire aussi:

Une mère, qui vendait du sexe en ligne, accusée de maltraitance sur son bébé

Maltraitance: 60% des enfants repérés par le 119 inconnus des services sociaux

Syndrome du bébé secoué: de nouvelles recommandations pour mieux repérer cette forme de maltraitance

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte après les soupçons de maltraitances de la part de la directrice de la crèche.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-