Vaucluse: il tire au fusil d'assaut et tente de percuter un gendarme

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 28 avril 2019 - 18:42
Image
Un trentenaire armé qui retenait depuis vendredi matin quatre membres de sa famille à son domicile d'Authon-Ebeon, en Charente-Maritime, s'est rendu au GIGN puis a été pris en charge par le SAMU
Crédits
© LUCAS BARIOULET / AFP/Archives
Un homme soupçonné d’avoir tiré en l’air vendredi soir dans des quartiers de Sorgues. Il a été interpellé par le GIGN.
© LUCAS BARIOULET / AFP/Archives

Un homme soupçonné d’avoir tiré en l’air vendredi soir dans les quartiers Chaffunes et Générat à Sorgues, puis d’avoir tenté d’écraser un gendarme, a été interpellé samedi par les hommes du GIGN samedi 27.

Le tireur a finalement été interpellé samedi soir par les hommes du GIGN. Un homme a tiré plus d’une vingtaine de balles avec un fusil d'assaut de type kalachnikov dans les cités Chaffunes et Générats à Sorgues, dans le Vaucluse, vendredi soir. Il a également tenté de percuter un gendarme avec son véhicule lors de sa fuite.

Selon Le Dauphiné libéré, qui rapporte les faits, l'individu ne semblait pas dans son état normal. "Il cherchait des personnes qu’il (voulait) tuer. On a essayé de le calmer, parce qu’il y avait des enfants", a fait savoir un témoin de la cité Chaffunes au quotidien. L'homme se serait alors brièvement calmé avant de retourner à son véhicule et de lâcher une rafale contre la façade d'un immeuble. Même manège aux Générats où il a également fait feu contre des bâtiments. Heureusement, personne n'a été blessée.

Lire aussi - Marseille: des tirs "d'intimidation" à la kalachnikov en plein après-midi

Des riverains ont alerté les autorités et policiers municipaux et gendarmes ont convergé vers les lieux des coups de feu. Les forces de l'ordre attendaient le tireur fou au niveau de la cité Chaffunes. Voyant les gendarmes et les policiers, l'homme a ouvert le feu dans leur direction et a ensuite forcé le barrage avec son véhicule, manquant de percuter un militaire dans sa fuite.

Son véhicule, une Renault Twingo, a été retrouvé abandonné à Althen-des-Paluds.

C'est finalement samedi que le suspect a été interpellé par le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), dans la soirée, à Entraigues-sur-la-Sorgue. Une enquête a été ouverte, elle devra déterminer les motivations du tireur et la provenance de son arme de guerre.

Voir:

Nîmes: fusillade à la Kalachnikov en pleine rue

Fusillade à Paris: un homme de 30 ans tué à la kalachnikov

Var: deux morts dont un adolescent, abattus à la kalachnikov

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don