Vaucluse: l'incendie circonscrit dans le Luberon (photos)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Vaucluse: l'incendie circonscrit dans le Luberon (photos)

Publié le 25/07/2017 à 09:51 - Mise à jour à 10:07
© MIGUEL RIOPA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis lundi matin, un incendie fait rage dans le massif du Luberon, dans le Vaucluse. Le feu a débuté près de La Bastidonne avant de se propager à l'est. En tout, 800 hectares de forêts sont partis en fumée. Ce mardi matin, le feu a été circonscrit.

Après des heures de lutte acharnées contre les flammes, les pompiers du Vaucluse et des départements voisins, venus en renfort, ont réussi ce mardi 25 à circonscrire l'incendie qui fait rage dans le massif du Luberon, près de La Bastidonne, depuis lundi 24 au matin.

Vers 10h30, le feu avait débuté dans le massif des "Trois frères", dans le sud du Vaucluse. Mais très vite, la forte chaleur et le vent pouvant atteindre 90 kilomètres par heure ont attiser le feu. Pas moins de 800 hectares détruits plus tard, les 500 pompiers mobilisés ont finalement réussi à circonscrire le feu.

Depuis lundi, une centaine d'habitations ont été évacuées et l'A51 a même été fermée entre Pertuis et Manosque. Ce mardi dans la matinée, cette route a pu être rouverte avec le risque toutefois qu'une nouvelle fermenture survienne. Mais ce n'est pas fini: un feu circonscrit est loin d'être un feu éteint et toute cette journée de mardi, les pompiers seront encore sur place pour mettre fin au sinistre.

Le feu ne progresse plus mais reste bien présent et la météo promet ce jour des températures avoisinant les 30 degrés dans la zone, d'après Météo France. Mais les pompiers pourront miser sur un vent plus faible que lundi.

Sur leurs différents comptes Twiiter, les Services départementaux d'incendie et de secours ont partagé et publié des photos de la catastrophe et tenu au courant la population de l'avancée de leur travail. Ils ont aussi prié les citoyens à plusieurs reprises de ne pas saturer les numéros d'urgence pour éviter tout drame et de rester confiné chez eux si aucun ordre d'évacuation n'était donné. Quatre pompiers ont été blessés dont un sérieusement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pas moins de 500 pompiers sont mobilisés depuis lundi 24 (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-