Vaucluse: les gendarmes cherchent du cannabis et trouvent une arène de combats de coqs

Vaucluse: les gendarmes cherchent du cannabis et trouvent une arène de combats de coqs

Publié le 21/08/2018 à 10:48 - Mise à jour à 10:54
©Haleksandre/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En enquêtant fin juillet sur une culture illégale de cannabis, les gendarmes du Vaucluse ont découvert une arène clandestine de combats de coqs. Une sexagénaire a été placé en garde à vue.

La découverte a particulièrement surpris les gendarmes qui enquêtaient sur une plantation de cannabis. Si les militaires ont bien mis la main que près de 5.500 plants de cette substance illicite, ils sont aussi tombés sur une arène de combats de coqs clandestins, dans le Vaucluse.

Les forces de l'ordre enquêtait sur "l'économie souterraine" sur les bords de la Durance rapporte Le Dauphiné Libéré et notamment sur la culture de cannabis. "Les enquêteurs sont alertés de l’emplacement d’une parcelle de culture de cette drogue dans le secteur de l’Iscles-du-Mulet à Pertuis", souligne le quotidien. Le renseignement était bon et les militaires ont mis la main sur une grosse production de drogue. Se sont successivement 500 puis 5.000 plants qui sont découverts.

Voir - Loire-Atlantique: un lapin, une tortue et des poules massacrés au jardin pédagogique

Le cannabis était d’ailleurs particulièrement bien entretenu, avec un système d’arrosage automatique relié à des puits ou à la Durance. Une femme de 64 ans présente sur place au moment de la descente de gendarmerie a été interpellée.

Mais les militaires n'étaient pas au bout de leurs surprises. "Ils sont tombés sur un édifice construit avec des palettes bien à l’abri des pins. Un gallodrome clandestin. Cette arène d’environ 200 mètres carrés est destinée à accueillir du public et des combats de coqs illégaux", rapporte le journal. Et de préciser que six gallinacés, probablement destinés à se battre, ont également été retrouvés. Les animaux ont été confiés à un vétérinaire. Une enquête a été ouverte.

Les combats de coqs sont interdits en France, sauf dans certains territoires, notamment dans les Hauts-de-France et en Outre-mer.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel se penche sur les combats de coqs

Nord: ils tuent des volailles dans un parc en plein jour devant des témoins

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes du Vaucluse ont découvert une arène de coqs clandestins.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-