Vaucluse: un détenu agresse violemment deux surveillants pénitentiaires dans la prison du Pontet

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Vaucluse: un détenu agresse violemment deux surveillants pénitentiaires dans la prison du Pontet

Publié le 14/04/2017 à 11:34 - Mise à jour à 11:49
©Henry Hagnäs/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux surveillants de la prison du Pontet (Vaucluse) ont été agressés violemment par un détenu mercredi. Ce dernier doit être présenté devant la justice ce vendredi en comparution immédiate.

Alors que les surveillants des prisons de Villepinte et de Fleury-Mérogis protestent actuellement contre leurs conditions de travail, un fait divers vient illustrer les violences auxquelles ils sont confrontés.

Deux agents pénitentiaires ont été agressés mercredi 12 par un détenu de la prison du Pontet. Les surveillants se sont constitués partie civile devant le tribunal correctionnel d'Avignon où l'agresseur est traduit ce vendredi 14 en comparution immédiate, rapporte le quotidien régional La Provence.

C'est au cours de la promenade que l'altercation a eu lieu. Un détenu a reçu un paquet lancé au-dessus du mur d'enceinte de la prison depuis l'extérieur. Un surveillant "lui a ordonné de sortir de la cour. Le détenu s'est approché. Le surveillant l'a saisi par le bras. C'est là que le détenu lui a asséné plusieurs coups de poing au visage", a raconté Benjamin Marrou, secrétaire de l'UFAP-UNSA Justice au quotidien. Le chef de bâtiment est alors intervenu pour porter secours à son collègue et a également reçu des coups. Un mouvement de foule s'en est suivi dans la foulée avant que le calme ne soit rétabli par les autres gardiens. Le colis contenait des stupéfiants et un téléphone portable.

Le détenu responsable des coups a été immédiatement placé en isolement tandis que les deux agents blessés ont été transportés à l'hôpital. Diagnostic pour le plus sévèrement touché, qui s'est vu délivré neuf jours d'ITT: nez fracturé, traumatisme à l'une de ses pommettes, ecchymoses, contusions, blessure au genou lors de la chute à terre.

Le détenu, un jeune homme d'une vingtaine d'années, placé depuis l'agression en garde à vue, aurait déjà eu des comportements agressifs parfois même envers lui-même, selon les informations de La Provence.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


C'est au cours de la promenade que l'altercation a eu lieu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-