Une petite fille torturée, brûlée et défigurée: le rituel vaudou sombre dans l'horreur

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une petite fille torturée, brûlée et défigurée: le rituel vaudou sombre dans l'horreur

Publié le 05/02/2018 à 10:33 - Mise à jour à 10:39
©Timothy Tolle/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est un crime particulièrement atroce qui a connu sa première audience devant un tribunal des Etats-Unis: deux femmes d'origine haïtienne sont suspectées d'avoir torturé une petite fille de cinq ans dans le cadre d'un rituel vaudou "commandé" par la mère. Les accusées, deux sœurs, plaident non coupable.

Elles voulaient soi disant la libérer d'un "démon" qui la rongeait, elles ont fait infliger à l'enfant des tortures inimaginables de cruauté sur fond de pratiques occultes. Deux femmes d'origine haïtiennes ont comparu devant un tribunal américain et ont plaidé non coupable des chefs d'accusation de tortures sur une fillette de cinq ans.

Les faits se déroulent à East Bridgewater, dans le Massachusetts, non loin de Boston. Une mère de famille, une coiffeuse haïtienne, demande aux deux suspectes, Peggy LaBossiere, 51 ans qui est une cliente de son salon, et Rachel Hilaire, sa sœur de 40 ans, d'intervenir à leur domicile en pratiquer un rituel vaudou sur sa petite. La cause? L'enfant de cinq ans seulement avait visiblement un mauvais comportement. Pour la mère, pas de doute, c'est un signe de la présence du démon. Et quoi de mieux pour chasser un démon que de faire vivre l'enfer à celle qui en est habitée?

Lire aussi: Haïti veut apprendre du Bénin pour punir les crimes vaudous

Les deux femmes sont suspectées d'avoir alors attaché la petite à leur domicile où la mère l'avait emmenée avec son frère de huit ans, de lui avoir infligé d'horribles brûlures avant, pour chasser le démon, de la défigurer méticuleusement avec un objet pointu. Dans des circonstances qui restent à éclairicr, les deux femmes auraient aussi hésité, toujours dans le cadre du rituel, à décapiter le grand frère de la victime. Les séances de tortures se seraient répétées au moins à deux reprises, les deux enfants étant restés plusieurs jours chez leurs bourreaux.

Dans l'attente de leur procès, les deux femmes restent en détention. Les enfants ont été confiés aux services sociaux de l'Etat du Massachusetts. La mère, elle, a été internée dans un hôpital psychiatrique.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La petite fille a subi un rituel vaudou.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-