Verdun: une fillette de 3 ans victime d'une hémorragie mortelle après une banale opération des amygdales

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Verdun: une fillette de 3 ans victime d'une hémorragie mortelle après une banale opération des amygdales

Publié le 12/04/2017 à 19:31 - Mise à jour à 19:32
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La petite Eline, trois ans, rentrait chez elle dans la Meuse jeudi après une opération des amygdales quand l'enfant a été victime d'une hémorragie mortelle. Les causes en sont pour l'instant inexpliquées. Une enquête à été ouverte

La petite Eline avait seulement trois ans. Elle venait de subir une banale ablation des amygdales à l'hôpital de Verdun (Lorraine) ce jeudi 6, et rentrait chez elle en compagnie de ses parents. Au seuil de sa maison, à Rouvrois-sur-Meuse (Meuse), la petite est subitement prise d'un malaise grave. L'enfant tombe même en arrêt cardio-respiratoire. Les parents appellent les secours qui arrivent rapidement, mais ne peuvent rien faire. Constatant que l'enfant est en pleine hémorragie, ils la transportent d'urgence à l'hôpital de Verdun, où elle avait connu le jour même le bloc opératoire. Mais il est trop tard, Eline décédera dans l'ambulance.

Passée la stupeur reste l'incompréhension. Que s'est-il passé pour que l'enfant décède ainsi des suites d'une opération pourtant courante et peu invasive? D'autant que l'intervention s'était déroulée sans complication, et était pratiquée par un chirurgien expérimentée, qui effectue le geste parfois à plusieurs reprises la même journée. L'enfant se rétablissant normalement, elle avait pu rentrer chez elle dans la foulée, quelques heures après l'intervention.

Le parquet de Verdun a ouvert une enquête et les parents ont déposé plainte pour "homicide involontaire".

En février 2015, à l'hôpital de Toulouse, un enfant de 21 mois était mort dans des circonstances similaires. Après une opération des amygdales, la malheureuse victime, pour une raison inexpliquée, s'est mise à saigner abondamment et était finalement morte après quatre jours passés en service de réanimation suite à cette hémorragie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chirurgien qui a pratiqué l'opération banale était expérimenté (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-