Verdun: une jeune femme torturée et violée pendant des semaines

Auteur(s)
MM
Publié le 22 mars 2015 - 17:19
Image
Police nationale photo d'illustration uniforme
Crédits
©Pol Emile/Sipa
Une jeune femme de 20 ans a subi des actes d'une cruauté inimaginable à Verdun.
©Pol Emile/Sipa
Une jeune femme de vingt ans a été torturée et violée pendant plusieurs semaines à Verdun. Six personnes ont été placées en garde à vue pour "viol, séquestration et actes de torture et de barbarie et tentative d'homicide".

Des faits d'une cruauté inimaginable se sont déroulés à Verdun dans la Meuse, comme le rapporte le journal L'Est Républicain. Pendant des semaines, un jeune femme de 20 ans a été séquestrée, torturée avec une violence inouïe et violée à de multiples reprises dans un appartement de la ville.

L'horreur commence mi-février quand cette jeune femme, apprentie dans la restauration et qui réside dans un foyer de jeunes travailleurs, croise une ancienne connaissance. Celle-ci la présente à un couple de femmes qui se propose de l'héberger dans un appartement de Verdun.

Débute alors le cauchemar de la victime, qui va durer un mois et demi. La liste des sévices qui lui sont infligés fait froid dans le dos et donne la nausée. Elle est d'abord frappée à plusieurs reprises, sa carte bancaire lui est dérobée. La jeune femme est contrainte de dormir par terre et de manger des croquettes pour chats, sans jamais se doucher. Obligée de fumer de la drogue et de boire de l'alcool, elle est violée successivement par des amis des deux femmes. Certains des viols ont été filmés. Elle est torturée à maintes reprises: brûlures de cigarettes, lame de couteau chauffée à blanc posée sur les parties intimes et les seins.

Dernièrement, le cauchemar s'est poursuivi avec une tentative de noyade: on l'a forcé à se retrouver, sous la menace des coups, dans l'eau glacée d'un bras de la Meuse, dans un quartier de Verdun. 

Finalement la victime a fini par prévenir son éducatrice, mardi 17 mars, après avoir entendu cette menace d'un de ses tortionnaires: "tu vas finir en morceaux dans un bois".

Voyant l'état de la jeune femme, le visage tuméfié par les coups, la professionnelle de santé a souhaité la faire admettre aux urgences. Mais les trois personnes qui accompagnaient la jeune femme ne le souhaitaient pas, prétextant un hypothétique passage à tabac en boîte de nuit. Finalement l'éducatrice s’est imposée et la jeune femme a finalement été prise en charge par le centre hospitalier. Ce sera son salut.

Le couple de femmes et trois hommes ont été arrêtés, ainsi qu'une troisième femme. Ces six tortionnaires présumés ont entre 19 et 27 ans. Ils ont été interrogés samedi 21 par un juge d'instruction du parquet de Nancy et devraient être mis en examen pour viol, séquestration et actes de torture et de barbarie, et tentative d'homicide.

 

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don