Versailles: cinq saisonniers du Château mis en examen pour trafic de faux billets

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Versailles: cinq saisonniers du Château mis en examen pour trafic de faux billets

Publié le 12/10/2016 à 18:58 - Mise à jour à 18:59
©Mic/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cinq saisonniers du Château de Versailles ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie. Les trois hommes et deux femmes sont soupçonnés d'avoir vendu des milliers de faux tickets à des touristes.

Selon les enquêteurs, "ils ont été trop gourmands". Trois hommes et deux femmes âgés de 21 à 34 ans, employés du château de Versailles, ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie. Les cinq saisonniers sont soupçonnés d'avoir vendu des milliers de faux tickets à des touristes qui venaient visiter la résidence de Louis XIV. En deux mois, ils auraient fait perdre plus de 250.000 euros à l'organisme qui gère le monument.

Les faux tickets étaient destinés à assister aux spectacles des "Grandes eaux" musicales qui se déroulent dans les célèbres jardins du Château.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les malfaiteurs revendaient des tickets déjà utilisés au cours de la semaine alors qu'ils fournissaient des faux-billets le week-end. Ils ont été pris en flagrant délit dimanche 9 octobre, suite à des soupçons que la direction du monument avait sur eux. "C'est parce que certains de leurs collègues avaient remarqué que cette équipe ne passait pas les tickets dans les machines à oblitérer que le pot aux roses a été découvert" a précisé une source proche du dossier au Parisien.

 Lors de son interpellation, l'un des mis en examen avait plus de 150 faux-billets sur lui qu'il vendait la bagatelle de 10 euros pièce.

L'un des hommes a été écroué. Soupçonné d'être le meneur de ce trafic, ce saisonnier depuis quatre ans n'a pas reconnu toute la responsabilité dans le délit. Les quatre autres suspects ont été placés sous contrôle judiciaire.

L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver d'éventuels complices tandis que les forces de l'ordre estiment que ce manège aurait pu être bien plus ancien que août 2016, date présumée du début du trafic. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Cinq saisonniers du Château de Versailles ont été mis en examen mardi 11 pour escroquerie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-