Versailles: il tabasse le coiffeur car mécontent de sa coupe de cheveux

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Versailles: il tabasse le coiffeur car mécontent de sa coupe de cheveux

Publié le 25/08/2019 à 10:35 - Mise à jour à 10:37
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un coiffeur versaillais a été agressé par un client mécontent, qui l'a frappé mardi 20. L'homme, qui a été interpellé, lui reprochait sa coupe de cheveux.

La futilité du motif de l'agression n'a d'égal que la violence des coups reçus. Un homme d'une quarantaine d'années a été interpellé à Versailles mardi car soupçonné d'avoir tabassé son coiffeur car sa coupe de cheveux ne lui convenait pas. Il se serait également énervé en raison de l'origine du trentenaire qui lui a fait sa coupe. C'est la troisième fois que cet individu frappe ou agresse un artisan.

Comme le précise le journal Le Parisien, les faits ont eu lieu en fin d'après-midi. Le client violent s'est fâché en découvrant sa coupe de cheveux. "L'homme ne semblait pas non plus être très content d'apprendre que celui qui lui coupait les cheveux était Tunisien", explique le quotidien. L'agresseur a porté plusieurs coups de poing à sa victime dont notamment un à la tête. Elle présentait une plaie saignante à l'arrivée des forces de l'ordre.

Lire aussi – Il menace de mort la serveuse du McDonald's qui s'est trompée de commande

Quelques instants plus tard, le même client s'est représenté devant le salon où il a été interpellé par les policiers et placé en garde à vue. Lors de son audition, les enquêteurs ont découvert que l'homme n'en était pas à son coup d'essai.

En décembre 2018, il avait agressé une jeune coiffeuse à Neuilly-sur-Seine et en juin dernier il s'en était pris à un coiffeur du 15e arrondissement de Paris.

Un premier examen psychologique n'a pas montré de problème particulier. L'homme sera donc convoqué ultérieurement par la justice pour s'expliquer sur cette nouvelle agression de coiffeur.

La victime s'est vue reconnaître 10 jours d'ITT.

Voir:

Noisy-le-Grand: son sandwich n'arrive pas assez vite, il tue le serveur

Yvelines: pour obtenir le supplément de fromage qu'il exige sur sa pizza, il sort une arme à feu

Ivre, le récidiviste mutile sa femme pour une pizza au chorizo

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un coiffeur versaillais a été agressé par un client mécontent, qui l'a frappé mardi 20.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-