Versailles: l'interpellé dessinait des croix gammées dans le RER (photos)

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Versailles: l'interpellé dessinait des croix gammées dans le RER (photos)

Publié le 27/02/2019 à 17:33 - Mise à jour à 17:37
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de plus de 60 ans soupçonné d'avoir tagué plusieurs croix gammées dans une rame du RER C a été interpellé mercredi matin en gare de Versailles-Rive gauche.

 

Il a été pris en flagrant délit. Un homme a été interpellé par les forces de l'ordre ce mercredi matin dans une gare du RER C à Versailles, soupçonné d’être l’auteur de tags antisémites. Selon le journal Le Parisien, lors de son audition par la police il "a reconnu être l’auteur d’une cinquantaine de croix gammées et tags antisémites dans les gares et trains du RER C".

C’est un voyageur qui avait alerté la SNCF mardi après-midi, en gare de Versailles-Chantiers, signalant l’inscription dans sa rame de RER C d’une dizaine de croix gammées et d'injures racistes sur Twitter.

La RATP s'est immédiatement saisie de la question et a étudié les images des caméras de vidéosurveillance et a réussi à identifier l'individu. Les agents de la Suge (la Sûreté générale de la SNCF) ont pu procéder à son interpellation en gare de Versailles-Rive gauche vers 6h ce mercredi. Il a été remis aux forces de l'ordre et placé en garde à vue.

Lire aussi - De nouvelles inscriptions antisémites découvertes à Paris

"Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour faire n’importe quoi. C’est un homme de plus de 60 ans. Il pourrait être l’auteur d’autres tags du même genre sur le réseau de l’Ile-de-France. Des dessins similaires ont déjà été relevés le 16 février dernier", a expliqué une source proche de l'enquête à 78actu

La SNCF avait porté plainte, pour dégradation de matériel, mais aussi incitation à la haine. Sur Twitter, le directeur de SNCF Transilien, Alain Krakovitch s'est félicité de l'interpellation de cet individu pris "en plein flagrant délit" en gare de Versailles rive gauche.

Voir:

Injures envers Finkielkraut: l'avocat du suspect rejette tout antisémitisme

Des amendes pour les plateformes qui laissent des propos antisémites

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme de plus de 60 ans soupçonné d'avoir tagué plusieurs croix gammées dans une rame du RER C a été interpellé.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-