Vététiste tué en Haute-Savoie: saison annulée et chasseurs sanctionnés

Vététiste tué en Haute-Savoie: saison annulée et chasseurs sanctionnés

Publié le 26/10/2018 à 07:40 - Mise à jour à 07:42
© PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le préfet de Haute-Savoie a décidé jeudi d'interdire la chasse dans le secteur de Montriond, où un vététiste a été tué le 13 octobre, pour tout le reste de la saison au nom de la "sécurité publique". Les neuf chasseurs qui étaient sur place le jour du drame ont également été sanctionnés.

Après  qu'un vététiste a été abattu par un chasseur le 13 octobre dernier à Montriond, le préfet de Haute-Savoie a pris des mesures drastiques jeudi 25 en interdisant la chasse dans le secteur jusqu'à la fin de la saison. Il a également sanctionné les neuf chasseurs qui se trouvaient avec le tireur. Une décision qui intervient alors que les premiers éléments semblent indiquer que le drame a été causé par une méconnaissance de plusieurs règles élémentaires de sécurité.

"Suite à l’accident de chasse mortel survenu le 13 octobre dernier sur la commune de Montriond, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie, suspend la pratique de la chasse sur le secteur ci-dessous et ce jusqu’à la fin de la saison de chasse 2018-2019", a annoncé la préfecture.

Voir: Série d'accidents de chasse - la négligence des chasseurs première cause de morts

On notera que le préfet a motivé sa décision par "la nécessité d’une mesure d’urgence au titre de la sécurité publique", laissant entendre que maintenir ouverte la saison de la chasse dans cette zone aurait présenté un risque pour la sécurité des personnes. Argument qui risque d'alimenter le débat véhément depuis le drame sur la cohabitation entre chasseurs et promeneurs.

Les chasseurs présents ce jour-là ne pourront pas se rabattre sur d'autres zones de chasse. Le préfet a également décidé "la suspension provisoire du permis de chasser, et de sa validité, des neuf membres de l’équipe de chasse présente lors de cet accident, pour la campagne cynégétique 2018-2019".

Selon les premiers éléments de l'enquête, le cycliste qui portait des couleurs vives était parfaitement identifiable et la visibilité dégagée. "Il n’y a rien qui puisse expliquer pourquoi il a tiré", a reconnu le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen. "Il a cru voir un sanglier là où des millions de personnes auraient vu un mec sur un vélo". La fédération des chasseurs de Haute-Savoie a également condamné "un acte accompli visiblement sans respect des consignes élémentaires de sécurité, qui imposent notamment d’identifier avant de tirer".

Lire aussi:

Loire-Atlantique: deux chasseurs blessés par un sanglier lors d'une battue

Accidents de chasse: un député crée la polémique en proposant d'interdire le VTT

Vététiste tué par un chasseur et accusé de viol: "mensonges" pour son père et sa compagne

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le préfet de Haute-Savoie a interdit la chasse pour le reste de la saison à Montriond

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-