Viande avariée: neuf entreprises françaises "dupées" par un abattoir polonais

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 01 février 2019 - 10:37
Image
L'escroquerie de la viande de cheval vendue comme du bœuf a accéléré le déclin de la consommation de viande rouge en France
Crédits
© DANIEL MIHAILESCU / AFP/Archives
Didier Guillaume a révélé ce vendredi matin que neuf entreprises françaises avaient été dupées par un abattoir polonais qui leur a vendu de la viande bovine avariée.
© DANIEL MIHAILESCU / AFP/Archives

Près de 800 kilos de viande bovine avariée ont été exportés par un abattoir polonais vers neuf entreprises françaises, a révélé ce vendredi 1er février au matin Didier Guillaume. Le ministre de l'Agriculture assure que ces sociétés ont été "dupées" et qu'il s'agit d'une fraude économique et sanitaire "terrible".

"C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais", a déclaré sur CNews ce vendredi matin Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, en évoquant le nouveau scandale de viande avariée dont ont été victimes neuf entreprises françaises, "dupées" par cette société polonaise qui leur a vendu 795 kilos de viande bovine provenant d'animaux malades.

Didier Guillaume a expliqué que son ministère avait découvert cette affaire mercredi soir et qu'il avait mis "toutes (ses) équipes dessus", afin de comprendre ce qu'il s'était passé, de trouver les responsables et surtout de savoir ce qu'est devenue toute cette quantité de viande avariée.

Sur 795 kilos au total, "150 kilos ont déjà été récupérés". Le ministre de l'Agriculture a assuré que les opérations étaient toujours en cours et qu'on saurait "dans la journée" ce qui est advenu du reste de la viande.

Lire aussi: une tonne de viande avariée découverte dans une boucherie halal

Il a toutefois semblé assez inquiet que certains lots de viande avariée aient déjà pu être vendus à des consommateurs: "On ne sait pas s'ils sont partis dans le commerce, cela a pu rester dans des frigos".

La France n'est pas le seul pays concerné par cette fraude économique et sanitaire. Neuf autres pays de l'Union européenne ont été touchés (la Finlande a notamment indiqué avoir reçu 250 kilos de viande avariée). L'affaire a fait la Une des médias en Pologne cette semaine quand un journaliste s'est infiltré dans l'abattoir en question et a découvert que des bovins malades étaient abattus.

Les salariés avaient même pour consigne de retirer au couteau sur les cadavres d'animaux les tumeurs, escarres ou autres traces de maladie.

Et aussi:

Les "lasagnes au cheval" ont freiné l'appétit des Français pour la viande

Moins de viande, plus de noix: un régime bon pour votre santé et celle de la planète

Une femme vegan forcée de manger de la viande pour guérir de sa maladie

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don