Vietnam: il vit 18 ans avec des ciseaux dans l'estomac sans le savoir

Vietnam: il vit 18 ans avec des ciseaux dans l'estomac sans le savoir

Publié le 04/01/2017 à 16:42 - Mise à jour à 16:51
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un Vietnamien de 54 ans s'est fait retirer de l'estomac le 31 décembre une paire de ciseaux, oubliée près de 20 ans plus tôt lors d'une opération chirurgicale. Les autorités vietnamiennes sont à la recherche des médecins qui ont pratiqué l'intervention en 1998.

Quelle a dû être sa surprise lorsqu'il a découvert ce qui se trouvait dans son ventre. Un Vietnamien de 54 ans s'est fait retirer le 31 décembre dernier de l'estomac une paire de ciseaux, oubliée près de 20 ans plus tôt lors d'une opération chirurgicale. C'est en 1998 qu'il avait subi cette intervention à la suite d'un accident de voiture. Pourtant, malgré cette erreur médicale, ce patient a pu vivre pendant toutes ces années sans le moindre souci: il pouvait manger et boire normalement.

Mais son état de santé s'est récemment dégradé . Victime de maux de ventre insistants, il a décidé d'aller passer une échographie. Et à sa grande surprise, les médecins ont  découvert une paire de ciseaux de 15 centimètres de long à l'intérieur de son estomac. Suite à quoi, l'homme a été opéré, une intervention de trois heures pour permettre l'extraction de l'instrument. Désormais, les autorités vietnamiennes sont à la recherche des médecins qui ont oublié les ciseaux dans son estomac.

En France, "on estime à 450.000 le nombre d’erreurs médicales chaque année dans l’Hexagone", avait déclaré en 2014 à 20 Minutes le docteur Dominique-Michel Courtois, président de l’Association d’aide aux victimes d’accidents. "Cela peut paraître énorme mais cela représente au final 1% des actes médicaux estimés, eux à 450 millions par an. Il y a les erreurs dans l’administration de médicaments par exemple ou les actes médicaux à proprement parler. Mais toutes les erreurs n’entraînent pas forcément de problèmes", avait-il ajouté.

Récemment, le médecin et son fils l'avocat Philippe Courtois ont d'ailleurs écrit un ouvrage, baptisé Le livre noir de la médecine (ed. Albin Michel), dans lequel ils donnent des conseils et des clés aux victimes pour qu'ils puissent se sortir de l'impasse et faire appliquer leurs droits.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Vietnamien a vécu 18 ans avec une paire de ciseaux dans son estomac sans le savoir.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-