Villefranche-sur-Saône: une petite fille violée à 5 ans par son frère de 14 ans et son grand-père de 71 ans

Villefranche-sur-Saône: une petite fille violée à 5 ans par son frère de 14 ans et son grand-père de 71 ans

Publié le 19/05/2017 à 07:11 - Mise à jour à 07:37
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enfant âgée de 6 ans a révélé avoir violée à plusieurs reprises pendant deux ans par son grand frère et par son grand-père. Les deux hommes, âgés de 15 ans et de 71 ans, ont été placés en garde à vue.

C'est une histoire particulièrement sordide qui s'est déroulé à Villefranche-sur-Saône dans le Rhône. Une petite fille de 6 ans a été violée à maintes reprises par son grand-père, âgé de 71 ans et son frère, mineur, âgé aujourd’hui de 15 ans. Les deux suspects ont été présentés à la justice jeudi 18. Une information judiciaire devrait être ouverte dans les prochaines heures pour viols sur mineure de 15 ans par personne ayant autorité, complicité de viols, corruption de mineure et non-dénonciation de crime.

En effet, la mère de la victime, âgée de 35 ans, était au courant des viols mais n’a rien fait pour les empêcher. Elle est également accusée de s’être livrée à des actes sexuels sous les yeux de sa fille comme le révèle 20 Minutes. "Elle n’était pas forcément présente lorsque sa fille se faisait violer mais elle le savait. Parfois, elle lui remontait sa culotte et lui disait de laisser faire et surtout, de n’en parler à personne", a témoigné un enquêteur au journal. La maman a également été violée par le grand-père, du propre aveu de ce dernier.

C'est le témoignage de la petite fille qui a permit de découvrir tout l'horreur de l'affaire. En effet, elle et sa sœur de 14 ans (également violée par le grand-père) ont été placé en famille d'accueil en 2016, les services sociaux ayant été alerté qu'il "se passait des choses" dans la famille où "tout le monde voyait, tout le monde savait" mais se taisait.

Avec ses mots d'enfant, elle va réussir à expliquer son calvaire aux gens chez qui elle est placée. La famille d'accueil a immédiatement prévenu les gendarmes qui vont ouvrir une enquête et entendre la petite victime.

En garde à vue, les deux suspects ont reconnu les faits.  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




C'est le témoignage de la petite fille qui a permit de découvrir tout l'horreur de l'affaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-