Villeurbanne: il fonce en voiture dans la foule et hurle "je suis un terroriste"

Villeurbanne: il fonce en voiture dans la foule et hurle "je suis un terroriste"

Publié le 31/03/2018 à 17:12 - Mise à jour à 17:13
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme d'une trentaine d'années visiblement sous l'emprise de l'alcool a essayé de foncer dans la foule avec sa voiture. Selon toute vraisemblance, il ne s'agirait pas d'un attentat.

Il ne s'agit probablement pas d'un attentat mais plus de l'acte irréfléchi d'un homme ivre. Dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31, un homme a essayé de foncer dans la foule à Villeurbanne (Rhône, banlieue de Lyon) en marge d'un festival de musique, avant d'être rapidement appréhendé.

C'est au cours du festival de musique électronique Réperkusond que les faits se sont déroulés. L'individu, âgé de 34 ans, approchait avec sa voiture aux environ de minuit vers le campus de la Doua, lieu des festivités. C'est au moment où une barrière s'est levée pour le laisser passer que le conducteur a brusquement accéléré créant un mouvement de panique.

La voiture s'est ensuite immobilisée et l'homme est sorti du véhicule en hurlant "je suis un terroriste", ce qui a rajouté à la confusion. Des hommes de la brigade anti-criminalité (BAC) sont alors intervenus pour arrêter l'individu.

Excité, et visiblement très alcoolisé, l'individu va résister à son arrestation et distribuera les coups avant d'être maîtrisé.

Lire aussi - Attaque de militaires près de Grenoble: ce que l'on sait

Le suspect a été immédiatement placé en garde à vue. Aucune personne n'a été blessée par la voiture, et deux policiers ont été touchés par les coups du trentenaire (une contusion une pommette pour l'un, des griffures pour l'autre).

L'homme est inconnu des services spécialisés de la lutte anti-terroriste. Selon ces premiers éléments, la thèse de l'homme agissant sous l'emprise de la boisson apparaît la plus crédible.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police a rapidement arrêté l'individu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-