Villeurbanne: malade, elle frappe un pompier avec une seringue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Villeurbanne: malade, elle frappe un pompier avec une seringue

Publié le 31/08/2018 à 11:58 - Mise à jour à 12:02
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un pompier a été agressé jeudi par une femme qui l'a poignardé avec une seringue. Il a dû subir des tests pour vérifier qu'il n'a été contaminé par aucune maladie. La femme en question souffre de troubles psychiatrique et d'une hépatite.

La victime est choquée, au regard des conséquences graves que pourrait avoir l'agression qu'elle a subie. Un pompier a été violenté jeudi 30 au soir à Villeurbanne (Rhône), alors qu'il intervenait auprès d'une personne au comportement erratique. Celle-ci l'a piqué avec une seringue possiblement infectée.

Il était aux alentours de 22h lorsque les soldats du feu ont été prévenus qu'une personne déambulait dans la rue devant un fast-food, perturbant la tranquillité des passants, rapporte Le ProgrèsSelon le quotidien local, à leur arrivée, elle se trouvait "dans un état de transe absolue".

Elle a alors agressé l'un des pompiers en le poignardant avec une seringue. Un geste qui n'aurait pas causé de grave blessure mais tout de suite entraîné la crainte d'une infection. L'usage d'une seringue souillée est effet l'un des vecteurs de transmission de maladies graves, et notamment du sida.

Voir: Incendie à Nice - une sexagénaire périt sur son balcon, les pompiers pris à partie

La femme, placée en garde à vue une fois maîtrisée et qui souffrirait de troubles psychiatriques, a donc fait l'objet d'analyses médicales afin de détecter la présence d'une pathologie. Elles ont révélé qu'elle souffre d'une hépatite, maladie qui touche le foie et qui peut être plus ou moins grave et chronique selon les formes.

Le pompier a également subi des tests afin de vérifier qu'aucune maladie ne lui a été transmise, au cas notamment où la femme aurait utilisé sur elle-même cette aiguille à la provenance douteuse. En attendant les résultats définitifs, il a dû être placé sous traitement préventif pour trois mois.

Lire aussi:

Les pompiers viennent éteindre un incendie, ils sont attaqués aux feux d'artifice

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le pompier a été placé sous traitement préventif.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-