Vincent Lambert: la cour d'appel confirme la tutelle à son épouse

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Vincent Lambert: la cour d'appel confirme la tutelle à son épouse

Publié le 08/07/2016 à 12:47 - Mise à jour à 12:49
©Vincent Kessler/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La cour d'appel a décidé ce vendredi de confirmer l'attribution de la tutelle de Vincent Lambert, plongé dans un état végétatif depuis 2008, à son épouse Rachel. Les parents ont annoncé leur intention de se pourvoir en cassation.

La cour d'appel de Reims a confirmé l'attribution de la tutelle de Vincent Lambert, plongé dans un état végétatif depuis 2008, à son épouse Rachel, ce que contestaient les parents du patient, a-t-on appris ce vendredi 8 auprès des deux parties.

La cour a confirmé la décision d'un juge des tutelles rémois confiant le 10 mars à Rachel la tutelle de son mari et désignant l'Union départementale des associations familiales de la Marne (UDAF) comme subrogé-tuteur, sorte de suppléant, ont annoncé à l'AFP l'avocat des parents et le neveu du patient (allié de Rachel).

La cour d'appel va ainsi à l'encontre des réquisitions de l'avocate générale qui, dans une audience à huis-clos le 9 juin, avait remis en cause la position du juge des tutelles rémois en recommandant une double tutelle, confiée à une personne physique et une personne morale qui statueraient ensemble.

Les avocats des parents avaient interprété ces réquisitions comme une victoire, estimant que Rachel était "disqualifiée" pour exercer la tutelle. L'un des avocats des parents du patient, Me Jean Paillot, a immédiatement annoncé à l'AFP qu'il allait se pourvoir en cassation. Il s'est dit "très surpris", de cette décision "ahurissante".

"C'est un revers grave, car on voit des juges qui s'attachent à trouver une solution qui sera uniquement l'immobilisme", a-t-il déclaré, alors que les parents souhaitent le transfert de leur fils vers un autre établissement que le CHU de Reims.

Rachel, de son côté, s'oppose à cette perspective, et plaide pour un arrêt des soins, contrairement aux parents, des catholiques traditionalistes partisans d'un maintien en vie. Le neveu de Vincent, François, partage sa position.

"La cour balaie d'un revers de main nos arguments, sans s'appuyer sur des preuves concrètes", a ajouté Me Paillot.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'avocat des parents de Vincent Lambert a dénoncé une décision "ahurissante" (ici Rachel, la femme de Vincent Lambert).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-