Viol en réunion par des rugbymen: bientôt la tenue d'un procès?

Viol en réunion par des rugbymen: bientôt la tenue d'un procès?

Publié le 17/07/2019 à 13:59 - Mise à jour à 14:07
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Trois anciens joueurs du FC Grenoble rugby renvoyés devant la cour d'assises de Gironde pour des faits de viol en réunion ont jusqu'à ce mercredi 17 minuit pour faire appel de cette décision. La plaignante, une jeune étudiante de 23 ans à quant à elle assuré qu'elle témoignera lors du prochain procès.

La victime présumée espère un procès dans la veine du mouvement Me Too. Les trois anciens rugbymen du FC Grenoble accusés de viol en réunion ont jusqu'à ce mercredi pour faire appel du renvoi de leur affaire devant la cour d'assises de Gironde.

Le dossier très dense et particulièrement glaçant pourra ensuite être enfin jugé à une date ultérieure.

L'étudiante à Sciences Po Bordeaux aujourd'hui âgée de 23 ans a affirmé par la voix de son avocate qu'elle s'exprimera, rapporte France Bleu.

A voir aussi: Viol en réunion sur le parvis d'une église la veille de Noël, deux hommes arrêtés

Les faits qu'elle reproche aux trois jeunes rugbymen du FC Grenoble sont particulièrement graves.

Le viol en réunion présumé aurait eu lieu dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 mars 2017. Ce soir-là, la jeune femme fête l'anniversaire d'une amie dans un bar bordelais. Alors qu'elle prend un dernier verre avant de rentrer avec une amie britannique, cette dernière engage la conversation avec Loïck Jammes, Denis Coulson et Rory Grice, rugbymen de l'équipe du FC Grenoble.

Le petit groupe s'entend bien et décide de poursuivre la soirée en boîte de nuit, comme le relatait un article du Monde de juillet 2018.

Après de très nombreux verres d'alcool l'étudiante passablement ivre -2,2 à 3 grammes d'alcool par litre de sang selon les constatations qui seront faites plus tard- suit les jeunes hommes jusqu'à leur hôtel. Puis plus rien selon elle.

La jeune femme ne se souvient quasiment de rien jusqu'à son réveil le dimanche 12 au matin, nue dans un lit près de trois hommes.

Extrêmement choquée, elle demandera à la réceptionniste de lui appeler un taxi avant de se rendre au commissariat et de porter plainte.

L'enquête a d'ores et déjà établi qu'elle avait en effet eu des relations sexuelles avec les trois hommes qui ont d'ailleurs filmé les scènes et les ont diffusées sur Snapchat sans son accord. Les trois sportifs qui ont par la suite été licenciés de leur club mais qui poursuivent aujourd'hui leur carrière ont aussi utilisé une banane, une bouteille d'eau mais aussi une béquille pour la pénétrer.

S'ils assurent qu'elle était consentante et qu'elle n'assume pas ou encore qu'elle cherche à "se faire de la maille", elle se bat pour faire reconnaître le contraire et sera présente lors de la tenue du prochain procès.

A lire aussi:

Viol en réunion filmé à Toulouse: un homme écroué, 6 personnes en garde à vue

Saint-Brieuc: une malentendante victime d'un viol en réunion

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les rugbymen du FC Grenoble pourraient être prochainement jugés devant la cour d'assises de Gironde pour des faits de viol en réunion.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-