Viol et meurtre de Tom: Jonathan Maréchal est-il le nouveau Nordahl Lelandais?

Viol et meurtre de Tom: Jonathan Maréchal est-il le nouveau Nordahl Lelandais?

Publié le 04/06/2018 à 17:25 - Mise à jour à 17:45
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

A l'instar de Nordahl Lelandais le soir de la disparition de la petite Maëlys, le suspect du viol et du meurtre du petit Tom au Hérie-la-Viéville dans l'Aisne a aussi participé aux recherches pour retrouver l'enfant.

Les similitudes entre l'attitude du meurtrier présumé du petit Tom, dans l'Aisne, et de celle de Nordahl Lelandais sont troublantes. En effet, Jonathan Maréchal, principal suspect dans le viol et le meurtre de Tom au Hérie-la-Viéville, aurait participé aux recherches pour tenter de retrouver le petit garçon avant la découverte de son corps sans vie. Tout comme l'avait fait Nordahl Lelandais lors de la disparition de Maëlys de Araujo dans la nuit du 26 au 27 août au Pont-de-Beauvoisin.

C'est la mère de Tom qui avait signalé sa disparition auprès des forces de l'ordre car il n'était pas rentré de sa cueillette de cerises. Le meilleur ami de l'enfant, âgé de 11 ans, l'avait d'ailleurs croisé ce jour-là en compagnie du suspect.

Très vite, tout le village s'était mis à la recherche de l'enfant. Selon un voisin cité par Le Parisien, le suspect y avait pris part. Il aurait d'ailleurs assuré avoir vu l'enfant, peu de temps avant sa disparition, tomber d'un mur près d'une maison abandonnée. "Il était serein, comme si de rien n'était. On n'aurait jamais pu le soupçonner", s'est souvenu le voisin.

Le corps du petit garçon de neuf ans avait été découvert quasiment nu, caché sous des orties et une planche en bois dans le jardin de la maison citée par Jonathan Maréchal. Des traces d'hydrocarbure ont été retrouvées sur l'enfant, et des végétaux à proximité présentaient des marques de début de combustion. Laissant penser que le bourreau de Tom a essayé de se débarrasser du corps en y mettant le feu.

Voir aussi - Mort du petit Tom: l'autopsie confirme le viol et le traumatisme crânien

Les enquêteurs s'intéressent également à des SMS envoyés par Jonathan Maréchal à sa sœur, qui avait été la baby-sitter de Tom, le jour de sa disparition. Ces derniers ont été effacés par le suspect.

Interpellé dans la foulée de la découverte du cadavre, Jonathan Maréchal a été mis en examen pour "meurtre sur mineur de moins de 15 ans précédé ou accompagné d’un viol" et écroué. Un crime passible de la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de trente ans.

Lire - Mort du petit Tom: Jonathan M. mis en examen pour meurtre et viol

Selon la mère du mis en examen son fils a connu des troubles de schizophrénie. Souffrant d'asthme, il a été scolarisé pendant longtemps à Font-Romeu dans les Pyrénées. "C'est un gamin qui n'a jamais eu de chance. Il travaille pas mais rend services aux gens. De temps en temps, il les (les enfants) gardait", a-t-elle assuré.

Les parents de l'enfant sont en état de "choc", selon leur avocat. "Ils ne trouvent, à ce stade pas encore de mots, (ils sont) en état de sidération face à l'horreur du crime", a déclaré Me Paul-Henri Delarue.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jonathan Maréchal a participé aux recherches pour retrouver l'enfant dont il est suspecté d'être le meurtrier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-