Vol de de cocaïne à la PJ en juillet: quatre personnes mises en examen

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Vol de de cocaïne à la PJ en juillet: quatre personnes mises en examen

Publié le 17/01/2015 à 12:38 - Mise à jour à 12:56
©Antoniol Antoine/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AS

-A +A

Quatre proches du policier soupçonné d'avoir dérobé les 52 kg de cocaïne disparus des locaux de la PJ parisienne en juillet ont été mis en examen vendredi 16. Début 2015, le butin n'avait toujours pas été retrouvé.

L'affaire avait provoqué la stupeur au siège de la PJ parisienne en juillet dernier à l'annonce de la disparition de 52 kg de cocaïne de l'enceinte du 36 quai des Orfèvres. L'enquête pour faire la lumière sur cette infraction choc au seinmême du célèbre 36 Quaie des orfèvres a pris un nouveau tournant vendredi 16. Quatre personnes proches de Jonathan G., un ancien membre la brigade des stupéfiants soupçonné d'avoir dérobé la marchandise mise sous scellé, ont été mises en examen.

Ils ne seraient autres que sa femme, son frère et deux policiers -selon une source policière. Les juges d'instruction ont retenus contre eux les griefs de "blanchiment de trafic de stupéfiants en bande organisée" et "recel de détournement de biens par personne dépositaire de l'autorité publique" mais aussi "destruction, soustraction, recel d'objets de nature à faciliter la découverte d'un délit ou la recherche de preuve", selon une source judiciaire.

Jonathan G., 33 ans, a été mis en examen l'été dernier et écroué le 6 août.  Près de 16.000 euros avaient été saisis dans le sac qu'il transportait au moment de son interpellation, ainsi que 8.790 euros à son domicile parisien, selon le parquet de Paris. Lors de sa garde à vue, le policier avait refusé de se soumettre à un test de dépistage de consommation de stupéfiants. Il n'a rien livré aux enquêteurs mais a promis qu'au moment venu, "des têtes allaient tomber".

Les 52 kg de cocaïne volés vaudraient selon les estimations, près de 2 millions d'euros à la revente. Un butin qui n'avait toujours pas été retrouvé début 2015.

Auteur(s): AS


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enquête sur le vol d'une grande quantité de cocaïne dans les locaux de la PJ avance.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-