Le mystérieux "félin noir" des Vosges, un gros chat qui court toujours

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le mystérieux "félin noir" des Vosges, un gros chat qui court toujours

Publié le 16/09/2018 à 17:16 - Mise à jour à 17:54
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les gendarmes des Vosges ont été mobilisés samedi pour retrouver un "félin noir" en liberté. Mais il ne s'agirait en fait que d'un gros chat sauvage.

Il n'y aurait ni panthère, ni jaguar dans les Vosges mais simplement un gros chat noir. Les inquiétudes ont été levées concernant la présence d'un gros félin non-identifié, signalé samedi 15 dans le secteur d'Etival-Clairefontaine.

A la mi-journée un individu avait prévenu les gendarmes après avoir vu et filmé un animal ressemblant à un chat mais beaucoup plus gros selon son témoignage. Une dizaine de militaires ont été mobilisés afin de retrouver la mystérieuse bête. Les cirques susceptibles de se trouver dans la région ont également été contactés afin de s'assurer qu'il ne leur manquait pas un fauve.

C'est finalement l'Office national de chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui a permis de lever les inquiétudes alors que les habitants de la région étaient appelés à éviter les promenades par mesure de sécurité. Ses agents ont étudié les images tournées ainsi que les empreintes laissées par l'animal.

Ils ont conclu qu'il s'agissait d'un chat sauvage, rapporte France Bleu. Un terme qui peut évoquer soit un chat haret (domestique redevenu sauvage) ou un chat forestier, une espèce particulièrement présente dans l'Est de la France. 

Ce n'est pas la première fois que les autorités sont alertées après qu'un "fauve" soit signalé. Les gendarmes avaient ainsi été appelées pour capturer un "puma" dans l'Hérault en mars dernier. On peut également citer la chasse au "tigre" de Seine-et-Marne.

Voir: Alerte au léopard "dangereux": ce n'était qu'un gros chat, les gendarmes en plaisantent

Toutefois, de véritables incidents ont déjà été recensés. En juin dernier, plusieurs grands carnivores se sont échappés d'un zoo en Allemagne suite à des inondations. Les lions, les tigres et le jaguar ont pu être récupérés mais un ours a dû être abattu. En novembre dernier, un tigre s'était échappé en plein Paris et avait dû être tué par son propriétaire.

Lire aussi:

Un jaguar, des tigres et des lions s'échappent d'un zoo allemand, un ours abattu

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le "félin noir" des Vosges a été identifié comme un chat sauvage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-