"On voulait donner une leçon à un pédophile": trois hommes jugés pour avoir tendu à guet-apens à un homosexuel à Morlaix

"On voulait donner une leçon à un pédophile": trois hommes jugés pour avoir tendu à guet-apens à un homosexuel à Morlaix

Publié le 21/07/2017 à 16:54 - Mise à jour à 17:12
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois hommes sont jugés vendredi à Brest pour s'être livré à des agressions contre des personnes approchées sur un site de rencontres, à Morlaix dans le Finistère au mois de juin. Il s'attaquaient particulièrement aux homosexuels.

Le tribunal de Brest examine ce vendredi 21 un dossier compliqué. Il s'agit de celui de trois majeurs et de deux mineurs qui sont accusés d’avoir agressé et dépouillé plusieurs individus approchés sur un site de rencontres à Morlaix dans le Finistère.

Comme le souligne Le Télégramme qui a pu recueillir les réactions des accusés lors d’une première audience, tout cela est parti d’une "blague". "On voulait foutre la trouille à un pervers, on voulait donner une leçon à un pédophile", a expliqué l'un d'eux à la barre. C’était le plus souvent de personnes homosexuelles qui étaient visées, sans aucun antécédent pédophile.

Une première agression a donc visé un homosexuel de 40 ans le 2 juin dernier. Les malfaiteurs lui tendent un guet-apens sur le parking du cinéma de Morlaix, désert à minuit. "Vers 23 h 45, la victime se présente sur le lieu de rendez-vous. L’appât, un mineur âgé de 16 ans armé d’un taser (pistolet à impulsions électriques), et trois individus encagoulés armés d’un pistolet d’alarme, d’une batte de base-ball et d’un pied-de-biche, surgissent. Sous l’effet de la décharge électrique, la victime s’écroule et se fracture une côte (28 jours d’incapacité totale de travail). Ses assaillants lui dérobent 170 euros", relate le quotidien.

Bis repetita le lendemain. Cette fois, c'est un agriculteur, d'une quarantaine d'années également, qui est visé. Ce dernier croit rencontrer une jeune femme de 18 ans pour une relation tarifée. L'homme sera roué de coups de barre de fer et se verra dérobé les quelque 70 euros qu'il avait sur lui.

Un enquête est alors ouverte et confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Plourin-lès-Morlaix. Grâce à l'étude des appels téléphoniques passés sur la zone, les forces de l'ordre parviennent à interpeller trois majeurs et deux mineurs.

Plusieurs éléments troublants pourraient être éclaircis à l’audience ce vendredi après-midi. Plusieurs des armes ont été achetées via Internet, il y a plusieurs mois. Il pourrait y avoir d'autres victimes. Les trois majeurs actuellement jugés encourent 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux hommes ont été roués de coups de barre de fer et dépouillés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-