Washington: voiture folle et coups de feu près du Capitole

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Washington: voiture folle et coups de feu près du Capitole

Publié le 29/03/2017 à 17:27 - Mise à jour à 17:40
Brendan Smialovsky/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des coups de feu ont été tirés par la police du Capitole -le siège du Parlement américain- ce mercredi. Une femme aurait foncé sur des policiers au volant de sa voiture avant d'être interpellée. Si les faits évoquent l'attentat contre le Parlement britannique, la piste terroriste est écartée par les autorités.

La ressemblance avec l'attentat de Londres est troublante, pourtant la piste terroriste aurait déjà été écartée quelques heures après qu'un véhicule a foncé sur des policiers ce mercredi 29  au matin (vers 15 heures, heure de Paris) à Washington, près du Capitole, le siège du Parlement des Etats-Unis. Des coups de feu ont été tirés par les policiers mais personne n'aurait été blessé.

Selon les premiers éléments dévoilés par les autorités et les médias américains, une femme au volant d'une voiture aurait percuté un véhicule de police. Elle aurait par la suite foncé sur des policiers à pied et à vélo. Le quartier a été bouclé et la conductrice interpellée après que des policiers -nombreux dans ce secteur- ont fait usage de leur arme.

L'incident fait bien sur penser à l'attaque à la voiture-bélier près du Parlement britannique à Londres, mercredi 22, revendiquée par l'Etat islamique et qui a fait quatre morts. Mais la ressemblance entre les faits relèveraient du hasard à en croire les déclaration de la porte-parole de la police du Capitole, Eva Malecki. "Il n'y a pas de lien avec le terrorisme", a-t-elle fait savoir. Il s'agirait d'un "contrôle  routier" qui aurait dégénéré après que la conductrice a eu un comportement "étrange et agressif".

Le capitole a déjà connu une fusillade il y a un an presque jour pour jour. Un déséquilibré avait sorti une arme avant d'être neutralisé par les tirs des policiers.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les tirs de la police n'auraient fait aucun blessé (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-