Yonne: une tête de sanglier tranchée retrouvée devant la mosquée de Saint-Valérien

Yonne: une tête de sanglier tranchée retrouvée devant la mosquée de Saint-Valérien

Publié le 27/01/2017 à 20:24 - Mise à jour à 20:28
©Adek Berry/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une tête de sanglier a été déposée devant le bâtiment qui doit prochainement accueillir la nouvelle mosquée de Saint-Valérien, dans l'Yonne. L'ouverture du lieu de culte se préparait dans un climat visiblement tendu.

La mosquée n'a pas encore ouvert ses portes qu'elle a déjà été la cible d'un acte islamophobe. Une tête coupée de sanglier a en effet déposé jeudi 26 dans la soirée au pied de l'escalier menant au lieu de culte musulman de la commune de Saint-Valérien dans le département de l'Yonne.

Le maire sans étiquette de la commune (où le Front national est arrivé en tête aux régionales) a évoqué d'un acte "plus bête qu'autre chose". Il a expliqué que les faits se sont sans doute produit "entre 20h30 et 21h00" dans cette commune de 1.700 habitants.

 

La mosquée se trouve dans un lieu excentré de la commune. D'une capacité de 80 places, elle doit remplacer la salle de prière qui, située sous une HLM, était devenue trop vétuste pour les pratiquants. La décision de construire cette mosquée avait provoqué la colère de certains riverains qui avaient exprimé leur désapprobation. Des fidèles de la commune prétendent en effet avoir dû "enlever des pancartes" où figuraient l'inscription "Pas de mosquée chez nous". Une enquête a été confiée à la gendarmerie d'Auxerre, selon France 3 Bourgogne.  Selon les premiers éléments, il semblerait que la tête de l'animal en question aurait été "soit déposée, soit jetée" directement depuis un véhicule. Aucun autre élément n'a pour l'instant été communiqué.

Le 14 janvier dernier, à Genlis, non loin de Dijon, des têtes de porc sectionnées en deux parties avaient été accrochées aux grilles d'une mosquée et d'un centre culturel musulman. Une enquête a été ouverte pour provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mosquée de Saint-Valérien doit pouvoir accueillir 80 fidèles (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-